Etats-Unis : Les peintures des Plaines- Les comptes d'hiver

Publié le 29 Janvier 2017

 

Sam Two kills winter court

 

La peinture de la plaine est une pratique artisanale traditionnelle des peuples des Plaines américaines.

Elles étaient réalisées sur des peaux d'animaux tannées ou crues, ornaient les tipis, les boucliers, les robes et les vêtements, les parflèches, les tambours, les calendriers ou comptes d'hiver en question sur cet article.

Les dessins étaient semblables à ceux trouvés dans l'art rupestre antérieur.

Ils étaient surtout concernés par la composition, la symétrie, la variété et l'équilibre.

Kiowa winter count by Anko - Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=442762

 

Les calendriers ou comptes d'hiver (winter count)

 

Les calendriers sont appelés aussi dénombrements hivernaux car ils comportent un pictogramme unique qui définit l'année.

Pour les peuples qui n'avaient pas connaissance du calendrier grégorien il fallait des repères, le compte d'hiver était fait pour ça.

Les Kiowa choisissaient deux images pour leur compte d'hiver, une pour l'hiver et l'autre pour la danse du soleil d'été. Ils étaient le seul peuple à agir de la sorte, les Kiowa sont réputés pour être de grands artistes dans cette technique.

Les peaux de bisons étaient utilisées, mais quand ceux-ci disparaissent en raison du massacre occasionné par les blancs, les peuples utilisent ensuite d'autres supports comme la mousseline, du linge, du papier.

Les pictogrammes annuels pouvaient être disposés selon un motif linéaire, en spirale ou en serpentin.

Les calendriers représentaient des histoires picturales où les tribus et les évènements étaient enregistrés par les amérindiens des nations Blackfeet, Mandan, Kiowa, Lakota.

Chaque bande choisissait un seule gardien du compte d'hiver qui était jusqu'au XXe siècle toujours un homme.

Celui-ci consultait les anciens pour parvenir à un consensus pour choisir un nom pour l'année.

 

 

Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3573385

 

Dohäsan

Chez les Kiowa, le grand chef Dohäsan était le principal gardien du calendrier au cours du XIXe siècle. Il a ajouté de nombreuses innovations à l'art pictural Kiowa. Lorsqu'il meurt son neveu Agiati devient le gardien du calendrier et celui-ci passe à tour de rôle au fils d'Agiati, Silver Horn qui est l'un des artistes les plus prolifiques des Kiowa.

Le calendrier original de Dohäsan figure dans la collection du musée d'anthropologie Phoebe Hearst de l'université de Californie à Berkeley.

Silver Horn - By Elbridge Ayer Burbank(Life time: 1858-1949) - Original publication: circa 1898, U.S.AImmediate source: http://dcc.newberry.org/items/portrait-of-hawgone-silverhorn, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=27924697

 

Silver Horn

Silver Horn était compétent dans de nombreux supports et matériaux tels que le graphite, le crayon de couleur, le stylo, la couleur de l'eau sur la peau.

Il a produit un millier d'illustrations et d'œuvres d'art entre 1870 et 1920, développé et créé des visuels très poussés de la culture Kiowa, des images traditionnelles de la guerre, la danse du soleil, la religion du peyote, la vie quotidienne.

Témoin des changements traumatisants dans la vie de son peuple au moment où celui-ci doit abandonner la vie nomade pour s'intégrer dans les réserves et subir "l'assimilation" des blancs, il reproduit ces images visionnaires de façon abstraite sur les boucliers, les évènements des années passées sur le calendrier pictural.

Silver Horn enseigne son art à son grand-neveu Stephen Mopope qui devient un des Kiowa five.

De nombreux membres de sa famille deviendront des artistes reconnus.

image

 

 

 

 

Les Kiowa five

étaient inspirés par le récit, les qualités de représentation de la peinture des plaines et l'art ledger, avec ceci ils créent un nouveau style de peinture qui dépeint les scènes cérémonielles, les histoires de la tradition orale des Kiowa.

Les Kiowa five en fait étaient 6 : Spencer Asah, James Auchiah, Jack Hokeah, Stephen Mopope (le plus âgé), Lois Smoky (la seule femme et la plus jeune) et Monroe Tsatoke.

 

source : wikipedia

Repost 0
Commenter cet article