Etats-Unis : La nation Caddo

Publié le 18 Janvier 2017

Ka-u-tz- Jeune femme Caddo- By SMU Central University Libraries - Kaw-u-tz (Cado)Uploaded by PDTillman, No restrictions, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=13834582

 

La nation Caddo est une confédération de plusieurs tribus nord-amérindiennes dont les ancêtres habitaient l’est du Texas, la Louisiane et des parties de l’Arkansas et de l’Oklahoma.

En 1859 ils sont obligés d’aller vivre dans une réserve en Oklahoma, un territoire nommé « territoire indien » sur lequel les EU ont regroupé de nombreuses tribus amérindiennes.

La population totale des Caddos : 5290 personnes

La nation Caddo de l’Oklahoma est reconnue au niveau fédéral, la capitale est Binger.

La tribu a sa propre autorité pour gérer les logements, elle émet ses propres plaques d’immatriculation des véhicules, elle exploite des centres administratifs, des terrains de danse, des centres communautaires, un musée du patrimoine de la nation Caddo. Il y a des programmes pour revitaliser la culture ancestrale : camp de culture d’été pour les enfants, la société Hasinai et des clubs culturels s’occupent de l’enseignement de chants, de danses, la fondation Kiwat Hasinay est dédiée à la préservation de la langue.

3044 personnes vivent en Oklahoma.

Spiro mounds By Herb Roe - Own work, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=52750478

Archéologie

Elle couvrait un grand territoire comprenant l'actuel Oklahoma oriental, l'Arkansas occidental, le nord-est du Texas et le nord ouest de la Louisiane.

C'est une preuve archéologique de la continuité culturelle et ininterrompue de la préhistoire.

Cette culture est due aux ancêtres du peuple Caddo actuel, locuteurs de la langue caddo préhistorique et antérieure aux premiers contacts européens, incontestée de nos jours.

la suite ci-dessous : 

By William S. Soule - Wilbur Sturtevant Nye, Plains Indian raiders : the final phases of warfare from the Arkansas to the Red River, with original photographs by William S. Soule. University of Oklahoma Press, 1st edition, 1968, ISBN 0806111755, p403., Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=11595127

 

La confédération Caddo

 

Elle comprenait tous les groupes suivants

Hasinai – Nadedache- Nabiti- Nacogdoche- Nacono- Nadaco- Nasoni(lower) – Nechaui- Neche

Kadohadacho- Nanatsoho- Nasoni-upper) Nnatchitoches (upper)

Natchitoches (lower) Doustioni

Adai- Cahinnio- Eyeish- Ouachita- Tula- Yatasi

 

Le mythe fondateur

 

L’histoire orale raconte que la tribu a émergé d’une caverne souterraine nommée Chakkanina ou lieu des pleurs, au confluent de la rivière Rouge du sud et du Mississippi dans le nord actuel de la Louisiane.

Le chef a demandé à son peuple de ne pas regarder en arrière.

Un vieux Caddo portait un tambour, une pipe et un feu, des objets rituels importants pour le peuple.

Sa femme portait des graines de maïs et de citrouille.

Alors que gens et animaux étaient en train d’émerger, le loup regarda en arrière et la sortie du souterrain se farema à d’autres gens et animaux.

Les Caddos se déplacent alors vers l’ouest le long de la rivière Rouge qu’ils appellent Bah’Hatteno.

Une femme Caddo, Zacado éduque la tribu à la chasse, la pêche, la construction des maisons, la fabrication des vêtements, la religion qui se concentre sur Kadhi ‘Hayuh, ou seigneur du ciel.

Au départ le peuple est dirigé par des prêtres avec un prêtre principal le xinesi qui communie avec les esprits résidant près des temples Caddo.

Un cycle de cérémonie correspond à la culture du maïs et le tabac était utilisé pour les cérémonies.

Les premiers prêtres buvaient une boisson purificatrice à base de feuilles d’olivier sauvage (cordia boissieri).

Plusieurs siècles avant la colonisation européenne, le territoire Caddo est envahi par des peuples deghiha (une branche des langues siouanes), Osages, Ponca, Omaha et Kansa qui se déplacent vers l’ouest vers 1200 suite aux guerres avec les Iroquois dans la région de la rivière Ohio. Les Osages combattent de suite les Caddos les repoussant vers un ancien territoire et deviennent dominants dans la région du Missouri actuel, l’Arkansas et l’ouest du Kansas. Les tribus étaient installées sur le territoire Caddo à l’arrivée des européens.

La plupart des Caddo vivaient au cour de leur histoire dans l’écorégion de Piney Woods, divisée entre les états de l’Utah, du Texas, le sud de l’Arkansas, l’ouest de la Louisiane et le sud-est de l’Oklahoma.

La région s’étend jusqu’aux contreforts des monts Ozark. Les forêts de Piney Woods sont denses, peuplées de feuillus et de conifères couvrant collines et vallées, il y a aussi des marécages appelés bayous.

Les Caddo étaient installés principalement près de la rivière Caddo.

C’est un peuple amical tourné essentiellement vers les liens commerciaux.

De Soto dans le Mississippi - By William Henry Powell - Architect of the Capitol, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1381062

 

La première rencontre avec des européens se fit avec l’expédition de Soto qui constate qu’il y a 3 confédérations Caddo : les Natchitoches, les Hasinai et les Kadihadacho, ils sont vaguement affiliés à d’autres tribus voisines.

Ils vivent de l’agriculture : maïs, tournesol, citrouilles, courges, celle-ci a une grande importance culturelle. Le tabac est aussi cultivé et le sel récolté dans les salins.Il était échangé avec les tribus Natchez.

Ils chassent des dindons sauvages ainsi que d’autres proies (ours, cerf, renard, lapin) et pratiquent la cueillette.

L’expédition de Soto affronte violemment les Caddo près de Caddo Gap dans l’actuel Arkansas.

Au 18e siècle arrive les explorateurs français qui rencontrent les Natchitoches dans le nord de la Louisiane puis des commerçants de fourrure dans les avant-postes de la côte du golfe.

Puis ce sont des missionnaires français et espagnols.

Les européens sont porteurs de maladies infectieuses chroniques dont la variole, la rougeole qui causent de nombreuses morts chez les organismes indigènes qui ne sont pas immunisés. La grippe et le paludisme font des dégâts également.

Les forts construits par les français sur le territoire Caddo attirent toujours plus de colons.

Ghost dance- Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=479973

Quand les EU achètent la Louisiane à la France en 1803 les EU cherchent alors une alliance avec les Ccaddo.

En 1835, les Kadohadacho, la confédération la plus septentrionale des Caddo signe un traité avec les EU qui les délocalisent au Mexique dans la région de l’actuel Texas. Le Texas qui est détaché du territoire mexicain en 1836 fait que la nation Caddo du Texas devient indépendante.

Le Texas sera admis dans l’union en 1865.

Le gouvernement a forcé la réinstallation des Hasinai et des Kadohadacho dans la réserve de Brazos.

En 1859 de nombreux Caddo sont déplacés sur le territoire indien en Oklahoma.

A la fin du 19e siècle les Caddo reprennent la religion de la danse fantôme répandue dans les nations amérindiennes de l’ouest des EU..

La danse fantôme, en caddo Nanissaanah était un mouvement religieux incorporé au système de croyances amérindiennes. Elle est associée à la prophétie de Wovoka à la fin de l’expansion blanche et prêche des objectifs de vie propre, honnête et en coopération interculturelle. Ce mouvement aurait contribué à la résistance des amérindiens Lakota.

Les Caddo sont très actifs dans l’église amérindienne y compris de nos jours.

Club de danse caddo - Par Uyvsdi — Travail personnel, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7805322

 

image

 

La loi Dawes de 1887 promeut l’assimilation des tribus amérindiennes en répartissant les terres tribales et les attribuant à des ménages individuels ce qui permet sur le long terme de libérer les terres à la colonisation. Les Caddo s’opposent à l’attribution de la loi Dawes mais malgré tout ils sont obligés de sy plier et cette loi révèlera avec le temps tous ses aspects négatifs dont les Caddo auront à souffrir ainsi que les autres peuples dans ce qu’elle leur enlève leurs terres mais aussi brise leurs cultures ancestrales.

Avec la loi fédérale sur la réorganisation des indiens en 1934 et la loi sur le bien-être des indiens de l’Oklahoma en 1936, ils arrivent à rétablir leur gouvernement tribal, ils adoptent une constitution écrite, un processus d’élection de fonctionnaires, ils organisent en 1938 la tribu indienne Caddo de l’Oklahoma. En 1976 ils rédigent une nouvelle constitution qui sera amendé de 6 nouveaux amendements en 2002. L’admission des tribus est ouverte à des individus ayant documenté au moins 1/16e degré de sang caddo selon la loi du sang.

 

Un site très fourni en renseignements sur ce peuple mais en anglais  ICI 

 

 

Source : wikipedia

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #indigènes et indiens, #Caddo

Repost 0
Commenter cet article