Contes animés en langue indigène (et traduits) - Les Tsotsiles : La réunion des gens de la peur

Publié le 20 Janvier 2017

Il y a de nombreuses années, sous l'arbre qui soutient la vie, les professionnels de la frayeur ont tenu leur réunion annuelle pour sélectionner leur président.
L'élu devait avoir l'esprit noble, effrayer et ne pas craindre l'homme.
Le premier à se proposer a été El Carnero (le bélier) en vantant ses pattes fortes. Après, la femme velue, qui s'est proposée comme présidente, interrompue par El Sombrerón, qui assura que sa présence laissaient pâles et morts de peur les hommes. Tous discutaient, excepté El duende (le lutin) qui était le seul à conserver son sang-froid. La femme insistait et tous commencèrent à crier "je veux être président". mais El Carnero irrité a secoué et dispersé tout le monde. Et c'est ainsi qu'ils n'ont jamais plus recommencé à se réunir.
Ainsi le racontent les Tsoltsiles.

Conte de la tradition orale Tsotsile du Chiapas, traduction carolita depuis l'espagnol

Repost 0
Commenter cet article