Ojalá

Publié le 20 Janvier 2017

Pourvu que

Pourvu que les feuilles ne te touchent pas en tombant
Pour que tu ne puisses pas les changer en cristal
Pourvu que la pluie cesse d'être un miracle qui descend sur ton corps
Pourvu que la lune puisse apparaître sans toi
Pourvu que la terre n'embrasse pas tes pas

(Refrain)
Pourvu que tu cesses d'avoir ce regard constant
Le mot précis, le sourire parfait
Pourvu qu'il se passe quelque chose qui t'efface tout à coup
Une lumière aveuglante, un tir de neige
Pourvu qu'au moins la mort m'emporte
Pour ne pas te voir autant
Pour ne pas te voir tout le temps
A chaque seconde, dans chaque vision
Pourvu que je ne puisse pas te toucher même en chanson

Pourvu que l'aurore ne pousse pas de cris qui me tomberont dans le dos
Pourvu que cette voix oublie ton nom
Pourvu que les murs ne retiennent pas le bruit de tes pas fatigués
Pourvu que le désir parte avec toi
Dans ton vieux gouvernement de défunts et de fleurs

(Refrain)

Pourvu qu'il se passe quelque chose qui t'efface tout à coup
Une lumière aveuglante, un tir de neige
Pourvu qu'au moins la mort m'emporte
Pour ne pas te voir autant
Pour ne pas te voir tout le temps
A chaque seconde, dans chaque vision
Pourvu que je ne puisse pas te toucher même en chanson

Ojalá

Ojalá que las hojas no te toquen el cuerpo cuando caigan
Para que no las puedas convertir en cristal
Ojalá que la lluvia deje de ser milagro que baja por tu cuerpo
Ojalá que la luna pueda salir sin ti
Ojalá que la tierra no te bese los pasos

(Coro)
Ojalá se te acabe la mirada constante
La palabra precisa, la sonrisa perfecta
Ojalá pase algo que te borre de pronto
Una luz cegadora, un disparo de nieve
Ojalá por lo menos que me lleve la muerte
Para no verte tanto
para no verte siempre
En todos los segundos, en todas las visiones
Ojalá que no pueda tocarte ni en canciones

Ojalá que la aurora no de gritos que caigan en mi espalda
Ojalá que tu nombre se le olvide a esa voz
Ojalá las paredes no retengan tu ruido de camino cansado
Ojalá que el deseo se vaya tras de ti
A tu viejo gobierno de difuntos y flores

(Coro)

Ojalá pase algo que te borre de pronto
Una luz cegadora, un disparo de nieve
Ojalá por lo menos que me lleve la muerte
Para no verte tanto
Para no verte siempre
En todos los segundos, en todas las visiones
Ojalá que no pueda tocarte ni en canciones

Sivio Rodriguez

Rédigé par caroleone

Publié dans #Chanson du monde, #Cuba

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article