La pierre qui philosophe : Machiavel était un lapin blanc*

Publié le 16 Décembre 2016

Rien qui ne fut écrit ne méritait l’adjectif présent
Machiavel écrivait
On tira au forceps des vers pourris de ses thèses
On en fit un concept rimant avec diabolique.

Machiavel était un lapin blanc
Il chaussait son lorgnon
Traçait le chemin du prince
Comme on lui avait demandé
Il était politicien avant l’heure
Sincère et cultivé.

Maintenant sont nés des lapins noirs
Cruels et sournois
De propagandistes serpents
D'obscurs crucifix d’obscures haches au service du capital
Machiavel naviguerait sur un océan démonté
Son livre à la main 
Portulan d’un monde à la dérive
Il ne lui servirait à rien ce nom dont on l’affubla
Machiavel ne connaissait pas internet.

D’images retouchées en image détournées
De tricheurs en tricheuses
De menteurs en menteuses
D’opportunistes en opportunistes
De trompeurs en tromperies
Rien qui ne soit dit
Montré
Disserté
Brandi
Qui ne mérite
Vérification.

Chaque jour la jungle s’agrandit
Quand la véritable selva s’amenuise
Chaque jour le désert des crimes s’étend
Quand le désert de sable argenté fait reculer l’océan
Chaque jour l’information régresse
Quand on a de quoi avancer
Tête haute
Cœur fier
Plume affûtée
Idée précise
Pour montrer ce que vivent les hommes
Pour montrer la cruelle réalité
De l’affairisme
Du corporatisme
De l'impérialisme
Du profit plus que tout = profitisme
Du terrassement des matières premières
Sans se soucier des vies qui vivent sur le cimetière de leurs extractions
Pour dénoncer ce que les ingérences créent
Comme ruisseaux de sang
Comme ruisseaux de mensonges perfides
Comme océans de propagandes
Comme nuées de haines pétries par les mains
Toujours les mêmes mains
Toujours les mêmes êtres
Toujours les mêmes pouvoirs
Qui n’ont en tête qu’un idéal :
Arracher aux forceps les entrailles de la terre-mère
Les livrer aux plus offrants des pilleurs et pollueurs
Des entrailles habillées de sang
Des entrailles aux relents de crimes
Des entrailles aux couleurs d’entrailles :

Etain-rouge sang
Plomb rouge-sang
Cuivre -hémoglobine
Or-plaquette
Gaz- hémorragique
Pétrole- rouge sang
Lithium-plasma
Eau- océan de sang perfusé
Terre- dortoir des âmes perdues sans colliers.

Machiavel était un lapin blanc
Qui dort
Sur la montre en argent
Qu’un prince ancêtre des assassins
Lui avait glissé dans la main.

Machiavel était un principe erroné
Les autres en ont hérité le fantôme puissant
Qui a transformé la chaîne d’argent
En chaînes de fer-sang
Au bruit de l’enfer
Aux images truquées
Au goût sanglant des propagandes
Des empires décadents
De l'occident décadent.


Carole Radureau (16/12/2016)

Par Rob Lavinsky, iRocks.com – CC-BY-SA-3.0, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10419601

Perle de cassitérite

 

L'étain provient de la cassitérite (référence dans le poème)

Déjà présentée dans le poème  Boutons d'or

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes

Repost 0
Commenter cet article