La photo de Fidel

Publié le 3 Décembre 2016

Gloria Muñoz Ramírez / Especial Para La Jornada

 

La Havane, Cuba. Une seule photo d'une iconographie étendue de Fidel Castro a été choisie pour ses adieux. Il s'agit d'un profil de corps complet du leader de la Révolution prise par le  célèbre photographe cubain Alberto Díaz Gutiérrez, mieux connu comme Alberto Korda, auteur également de la photographie la plus reproduite dans toute l'histoire, celle de Che Guevara  regardant fixement le cortège funèbre des victimes de l'attaque terroriste du bateau La Coubré, le 5 mars 1960.

Des reproductions gigantesques d'un Fidel Castro de 35 ans, de profil avec ses presque deux mètres de taille, vêtu avec l'uniforme militaire classique vert olive et de bottes tachées de boue, avec un sac à dos et un fusil à l'épaule, regardant à l'horizon une montagne de la Sierra Maestra en 1962,  parcourt ces jours-ci les endroits emblématiques de toute l'île.

C'était l'image choisie pour la Place de la Révolution et aussi pour que circulent en face d'elle plus d'un million de personnes qui lui ont rendu hommage pendant les deux jours de garde dans le Mémorial José Martí. La photo a suppléé ici aux cendres qui sont restées protégées dans le salon Granma du Ministère des Forces armées, jusqu'à ce que le mercredi 30 novembre elles entreprennent leur dernier voyage à Santiago pour être déposée à côté du leader de l'Indépendance José Martí.

La caméra de Korda a capturé celle-ci et plus de 50 mille images de Castro, le Che, Camilo et de tous les protagonistes de la Révolution à partir de 1959. De 1953 à 1968 il a monté avec un autre photographe un studio de photographie dans lequel il réalisait de la photo de mode et commerciale, mais à partir de 1959 il s'est consacré à plein temps à photographier les premières années de la Révolution et à être le photographe "officiel" (bien que sans nomination et sans salaire), du Commandant Fidel Castro.

Comme photographe du journal Révolution, Korda est devenu l'ombre de Fidel à partir du premier voyage que le commandant a réalisé à Caracas pour remercier l'amiral Larrazabal pour le soutien de l'armée vénézuélienne. Après viendraient d'autres voyages, comme la deuxième visite en Union soviétique, où il a capturé un Fidel souriant en train de skier et qui par la suite est tombé au sol, sans perdre le sourire.

Fidel avec Hemingway, Fidel pêchant avec le Che,  Fidel en face du monument Abraham Lincoln, Fidel jouant au golf, Fidel avec des lunettes jouant aux échecs, Fidel avec des paysans, avec des ouvriers dans les usines, dans les écoles saluant les enfants. Ce sont plus de 55 mille négatifs qui sont gardés dans plusieurs fichiers.

Fidel Castro a survécu à son photographe, qui est mort en 2001 d'un infarctus, “tandis qu'il faisait la sieste dans un canapé”. Son dernier grand reportage fut réalisé à l'âge de 70 ans, couvrant la visite historique du Pape Jean-Paul II dans l'île, et dont il a réalisé un livre.

Quand mourra Fidel y aura-t-il une image comme celle du Che ?”, demanda le photojournaliste Luis Jorge Gallegos à Korda pendant la visite papale, tandis qu'il se déplaçait avec discrétion pendant les actes officiels. “Je ne le sais pas”, répond-il, “il y a de très bonnes photos de Fidel, mais celle du Che a eu la chance d'être choisie par le monde, non par moi”.

Traduction carolita d'un article paru dans Desinformémonos le 1er décembre 2016 : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Cuba, #Fidel

Repost 0
Commenter cet article