L’eau, un problème concernant les droits de l’homme à Standing Rock

Publié le 5 Décembre 2016

Alors que des milliers d’indigènes de la tribu des Sioux, d’autres tribus amérindiennes et leurs alliés continuent à protester contre le gazoduc Dakota Access, les médias de masse continuent de se concentrer presque exclusivement sur l’élection présidentielle. La plupart des médias ont ignoré l’attaque vicieuse de la semaine dernière contre les Protecteurs de l’Eau, comme ils s’appellent eux-mêmes.

La construction du gazoduc violerait le droit humain à l’eau, le droit des peuples autochtones de pratiquer leurs traditions culturelles et plusieurs lois fédérales.

Le 27 octobre, plus de 100 policiers de sept États différents et de la garde nationale du Dakota du Nord, revêtus de leur protection anti-émeute et portant des fusils automatiques, sont arrivés dans des tanks, des Humvees et un camion de police blindé. Ils ont défendu Energy Transfer Partners (ETP), la compagnie qui investit dans le gazoduc, et ont arrêté 142 Protecteurs de l’Eau. Cela porte le total de personnes arrêtées, depuis août, à plus de 400. Plus de 40 personnes ont été blessées, et certains ont des os cassés et des blessures dues aux balles en caoutchouc tirées par des policiers.

la suite : 

Repost 0
Commenter cet article