Embrassés

Publié le 29 Décembre 2016

Nous ne savons faire
Que de nous embrasser
Forces douces
Forces dures
Peau de chêne
Contre
Peau de rose.

Ne pouvant nous en empêcher
Nous nous levons
Embrassés
Enlacés
Terriblement
Langoureusement
Collés
L’un à l’autre.

Que ta chaleur réveille ma froideur
Que ton hâle habille ma pâleur
Que ton dynamisme habille mon apathie
Que ta gentillesse revête sa tenue de combat.

C’est plus fort que nous
L’attraction terrestre
Nous jette
L’un contre l’autre :
Serre-toi dans mes bras
Colle ta bouche sur la mienne
Bois les rides de mon bois
Amuse-toi à compter mon âge dans mes veines
Serre-toi sur mon cœur
Sent cette belle ardeur qui bat dans mon cœur de sève
C’est pour toi que je vis
Pour t’embrasser à jamais.

Nous ne savons que faire
Que nous enlacer
Chercher
Avides et fous
Nos lèvres d ébène
Nos bouches-bois de rose
Nous ne savons que dessiner
Des cœurs enlacés
Parfois percés
Nous ne savons qu’aimer
Toujours aimer
Toujours partager
Toujours s’unir
Toujours maudire les haines qui brisent les chaînes de cœurs.

A nous aimer comme des fous
Collés l’un à l’autre
Chênes doux
Nous avons réunis nos sèves vives
Nous communions derechef avec la terre-mère :
Naîtrons de petits chênons naïfs
Naîtrons des origamis de poupée
Naîtrons des cœurs sylvestres
Naîtrons des rosas enflammées
Pour sublimer notre fête de l’amour :
Qu’est-ce que c’est bon d’aimer
Et d’être aimé en retour :
Allez !
Pour fêter ça :
Embrassons-nous !!

Carole Radureau (28/12/2016)

Embrassés

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #Les arbres

Repost 0
Commenter cet article

almanito 29/12/2016 11:05

Etonnante photo et quel magnifique poème d'amour! Quoi de mieux en effet que l'amour pour rendre plus fort? A deux on surmonte tout.

caroleone 29/12/2016 11:22

l'amour chez les arbres, c'est quelque chose au niveau de la symbolique. Et s'ils ont des petits chênons, je veux bien en adopter un.