Chansons reprises : Pequeña serenata diurna

Publié le 2 Avril 2017

Chanson de Chico Buarque parue dans son album Chico Buarque de 1978.

Elle sera par la suite reprise par Silvio Rodriguez qui la popularise.

Ici, je vous présente la version de Chico, celle du duo Chico/Silvio et ne ratez pas la dernière version qui est maginique avec le récent duo Silvio Rodriguez/Ricardo Flecha et une partie en langue guaranie.

En espagnol

Vivo en un país libre
cual solamente puede ser libre
en esta tierra, en este instante
y soy feliz porque soy gigante.

Amo a una mujer clara
que amo y me ama
sin pedir nada
o casi nada,
que no es lo mismo
pero es igual.

Y si esto fuera poco,
tengo mis cantos
que poco a poco
muelo y rehago
habitando el tiempo,
como le cuadra
a un hombre despierto.

Soy feliz,
soy un hombre feliz,
y quiero que me perdonen
por este día
los muertos de mi felicidad.

Y si esto fuera poco,
tengo mis cantos
que poco a poco
muelo y rehago
habitando el tiempo,
como le cuadra
a un hombre despierto.

Soy feliz,
soy un hombre feliz,
y quiero que me perdonen
por este día
los muertos de mi felicidad.

- FUENTE -
MUSICA.COM

En guarani

Purahei`imi arapegua

Michimi ramo upéva
che purahéi mbegue mbeguepé
ajapo aikovévo arapýpe
ojapoarãháicha yvypora opáyva
che aguyje, che kuimba'e ovy'áva
ha aníkena ipochy ko árape
umi omanóva che aguyjére.

Che retã, tetã isã' yva,
ha'é ikatuháicha ku isa'y
kóva ko yvýpe, ko'ágãité
ha che aguyje che tuicha haguére
kuña resãkã ahayhu
ahayhu ha che rayhu
ojerure'yre mba'eve
ndaha'éi vaicha ha ha'é avei.


en français

Petite sérénade diurne

Je vis dans un pays libre 
qui ne peut seulement être libre 
en cette terre, en cet instant 
et je suis heureux parce que je suis géant. 

J'aime une femme claire 
que j'aime et qui m'aime 
sans rien demander 
ou presque rien, 
qui ne soit pas le même
mais qui est égal.

Et si ceci ne suffisait pas, 
j'ai mes chants 
que peu à peu 
je mouds et je refais 
en habitant le temps, 
comme il convient 
à un homme éveillé. 

Je suis heureux, 
je suis un homme heureux, 
et je veux qu'ils me pardonnent 
pour ce jour 
les morts de mon bonheur. 

Et si ceci ne suffisait pas, 
j'ai mes chants 
que peu à peu 
je mouds et je refais 
en habitant le temps, 
comme il convient 
à un homme éveillé. 

Je suis heureux, 
je suis un homme heureux, 
et je veux qu'ils me pardonnent 
pour ce jour 
les morts de mon bonheur.



Silvio Rodriguez traduction carolita

Rédigé par caroleone

Publié dans #chansons reprises

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article