Chansons reprises : La maza

Publié le 26 Février 2017

Chanson qui est une trova de Silvio Rodriguez parue dans l'album Unicornio en 1982.

LA MASSUE

Si je ne croyais pas à la folie
de la gorge de l'oiseau moqueur
Si je ne croyais pas que sur les monts
se cache la rage et l’épouvante.
Si je ne croyais pas à la balance
à la raison de l'équilibre
si je ne croyais pas au délire.
si je ne croyais pas à l'espérance.
Si je ne croyais pas à ce que j'arrange (ordonne)
si je ne croyais pas à mon chemin
si je ne croyais pas à mon son
si je ne croyais pas à mon silence.

Que fût-ce
Que fût la massue sans carrière (endroit)
un ramassis fait de cordes et tendons
un fouillis de viande et bois
un instrument sans meilleur éclat
que les lumières montée pour la scène
Que fût-ce - mon cœur - que fût-ce
Que fût la massue sans carrière
un prête-nom du traître des applaudissements
un serviteur du passé dans une nouvelle coupe
un éternisateur (néologisme aussi en espagnol) de dieux du crépuscule
joie bouillie avec chiffons et paillettes
Que fût-ce - mon cœur - que fût-ce
Que fût la massue sans carrière
Que fût-ce - mon cœur - que fût-ce
Que fût la massue sans carrière

Si je ne croyais pas au plus dur
si je ne croyais pas au désir
si je ne croyais pas à ce que je crois
si je ne croyais pas à quelque chose de pur.
Si je ne croyais pas à chaque blessure
si je ne croyais pas à celle qui guette (rôde)
si je ne croyais pas à ce qui se cache derrière
se faire frère de la vie.
Si je ne croyais pas à ceux qui m'écoutent
si je ne croyais pas à ce qui fait souffrir
si je ne croyais pas à ce qui reste
si je ne croyais pas à ce qui lutte.
Que fût-ce...

LA MAZA

Si no creyera en la locura
de la garganta del sinsonte
si no creyera que en el monte
se esconde el trino y la pavura.
Si no creyera en la balanza
en la razón del equilibrio
si no creyera en el delirio
si no creyera en la esperanza.
Si no creyera en lo que agencio
si no creyera en mi camino
si no creyera en mi sonido
si no creyera en mi silencio.

que cosa fuera
que cosa fuera la maza sin cantera
un amasijo hecho de cuerdas y tendones
un revoltijo de carne con madera
un instrumento sin mejores resplandores
que lucecitas montadas para escena
que cosa fuera -corazon- que cosa fuera
que cosa fuera la maza sin cantera
un testaferro del traidor de los aplausos
un servidor de pasado en copa nueva
un eternizador de dioses del ocaso
jubilo hervido con trapo y lentejuela
que cosa fuera -corazon- que cosa fuera
que cosa fuera la maza sin cantera
que cosa fuera -corazon- que cosa fuera
que cosa fuera la maza sin cantera.

Si no creyera en lo mas duro
si no creyera en el deseo
si no creyera en lo que creo
si no ceyera en algo puro.
Si no creyera en cada herida
si no creyera en la que ronde
si no creyera en lo que esconde
hacerse hermano de la vida.
Si no creyera en quien me escucha
si no creyera en lo que duele
si no creyera en lo que queda
si no creyera en lo que lucha.
Que cosa fuera...

Silvio Rodriguez, Luis Eduardo Aute

Rédigé par caroleone

Publié dans #chansons reprises

Repost 0
Commenter cet article