Au Chili, la machi Francisca Linconao a entamé une grève de la faim

Publié le 27 Décembre 2016

C'est une action désespérée de la part de cette femme qui clame son innocence et qui a par ailleurs un état de santé très altéré.

Machi pour le peuple Mapuche est l'équivalent de chamane.

C'est une autorité religieuse et spirituelle, une guérisseuses traditionnelle détentrice de rares connaissances.

La ou le machi est une personne très reconnue et respectée, une personne porteuse d'une grande sagesse et de valeurs particulières.

La machi est accusée par le gouvernement chilien d'être une dangereuse terroriste qui, à la tête de quelques autres Mapuche aurait mis l'incendie à la maison d'un couple de colons qui ont péri dans ce dernier.

La machi demande la justice, qu'on l'écoute et elle est appuyée et défendue par sa famille et des membres de sa communauté qui n'épargnent pas leurs actions et qui portent au plus haut la dénonciation de sa condition.

La machi a demandé personnellement à la présidente du Chili, Michelle Bachelet, en tant que femme et parce qu'elle la respecte de venir la voir, de l'écouter, d'égale à égale.

Toutes les tentatives de ses proches auprès du gouvernement semblent rester lettre morte.

Cette femme fragile et malade, sage et précieuse fait-elle si peur à un état qu'on la laisse ainsi entamer une grève de la faim alors qu'elle est déjà hospitalisée et bien souffrante ?

Cette combattante de son territoire, le wallmapu, le protégeant avec les siens contre les assauts des forestières et d'autres appétits insatiables qui lorgnent sur chaque centimètre de terre sur cette planète est une épine dans le pied du capitalisme colonisateur.

Une journée d'action nationale et internationale a été entreprise lundi 26 décembre.

Je souhaite et même j'attends avec vigueur et espoir que l'état chilien ne campe plus sur ses positions et tende la main à cette femme qui veut être entendue et traitée comme une égale.

Les Mapuche sont d'ardents combattants, ne supportent pas les compromis, ils sont l'un des rares peuples à ne pas avoir été vaincus par les colonisateurs espagnols.

Que la force continue de couler dans leurs veines et que se porte haut leur parole ainsi que s'accomplissent leurs légitimes revendications territoriales, autonomistes et de reconnaissance en tant que peuple originaire.

MARICHIWEU !

 

Carolita

 

Pour suivre le déroulé de cette affaire sur ce blog, le tag  Machi Francisca Linconao

 

 

Repost 0
Commenter cet article