Contes animés en langue indigène (et traduits) - Les Mayas du Yucatan - La dernière danse

Publié le 10 Février 2017

LA DERNIÈRE DANSE

Il y a eu une conversation avec mon père que j'ai attrapée en moi :
" fille, je rêve fréquemment de ta mère. Je la vois toujours jeune, les années ne passent pas pour elle.
Et que dit-elle ?
Cela fait longtemps que je ne la vois pas.
Tu es déjà plus grande qu'elle c'est pourquoi tu ne peux pas la voir.
J'envisage de partir auprès elle car je ne veux pas être un vieux pour ta mère.
Je lui plais encore, dans mes rêves nous allons marcher dans de nombreux endroits, nous nous rappelons toutes les danses que nous avons faites ensemble.
Partiras-tu vraiment avec elle ?
Et moi ?
Tu resteras.
J'ai semé en toi la grande graine des danses, tu feras qu'elle se multiplie dans le monde.
Nous avons seulement été un instrument pour que tu existes.
C'est comme la graine de la vie dont il est nécessaire que son visage soit enseveli dans la terre et que là elle réalise la danse de la mort.
Mais si tu triomphes, ses nouvelles pousses apparaîtront à la surface.
Elle grandira comme une plante qui sera forte et qui aura également des fruits qui seront toujours remplis d'eux parce qu'ils auront appris à triompher avant de naître.
C'est pourquoi je pense que ceux qui partent en vain, je pense aux tiens et quand viendra le moment de ton départ tu devras être prête aussi pour cela.
Quand mon père s'est couché pour dormir cette nuit-là, il ne s'est pas réveillé.
Mais je savais qu'il serait heureux parce qu'il était parti avec ma mère.

Conte en Maya du Yucatan, traduction carolita depuis l'espagnol

Repost 0
Commenter cet article