Chiapas : Roberto Paciencia est libre !

Publié le 26 Novembre 2016

 

San Cristobal de las Casas, 24 novembre 2016

À l'Armée zapatiste de Libération Nationale (EZLN),
Aux Assemblées de Bon Gouvernement,
Au Congrès National Indigène (CNI),
À la Sexta,
Aux médias libres, autonomes et alternatifs,
À celles et ceux qui luttent depuis en bas et à gauche,

Aujourd'hui nos cœurs battent de joie et nous voulons vous partager le bonheur de recevoir en liberté notre comp@ Roberto Paciencia Cruz. Ce furent 3 années et 4 mois de lutte et de résistance à l'intérieur et en dehors des murs de la prison. Des moments comme celui-ci nous démontrent que marcher en semant les graines de la justice sociale et collective finit par permettre de récolter les fruits de la liberté.

Roberto, ex-prisonnier adhérent à la Sixième Déclaration de la Forêt Lacandona de l'EZLN, fait partie de toutes ces personnes qui ne taisent pas leur voix qui ne légitiment pas la barbarie et sont disposées à assumer les conséquences de leur cri de conscience et de rébellion. C’est ainsi qu'au travers de sa voix il a dénoncé les violations des droits de l'homme dont la population carcérale souffre de la part des autorités pénitentiaires et a inspiré le réveil d'autres prisonniers dans le système pénal.


Celui-ci est encore un cas du système de justice de l'état du Chiapas, raciste et élitiste pour qui le fait d'être pauvre et indigène est un délit suffisant pour pouvoir nous emprisonner. Mais aussi, un exemple de la façon dont la prison peut être une autre tranchée de lutte où suivre la relève de ceux qui ont combattu avant et de laisser un exemple pour ceux qui suivent en luttant pour leur liberté.
Cette semaine se sont réalisés plusieurs actions de diffusion et d'accompagnement autour du cas de Roberto, puisque demain était la date limite pour que le juge prononçe une sentence,
soit la condamnation ou l'acquittement. Hier a eu lieu une action de diffusion où ses parents, des compañeras et et des compañeros de Roberto ont apporté leur témoignage et ont invité les personnes qui se bougent en bas et à gauche à se tenir au courant de la décision de justice. Aujourd'hui, dès 9 heures du matin s'est tenu un rassemblement face à la cathédrale de San Cristobál de Las Casas pour rendre visible le cas et parallèlement, une commission s'est déplacée au centre d'état de réinsertion sociale des condamnés (CERSS) n°5 pour accompagner avec leur présence Roberto et faire pression face à la résolution de sa procédure pénale.


A 13 heures le juge a décidé d'acquitter le comp@ et vers les 17h30 les portes se sont ouvertes pour laisser derrière la prison et récupérer de nouveau sa liberté.
Aux cris de : Liberté, liberté, aux prisonniers pour lutter!, les larmes, l'émotion, la joie et l'hymne zapatiste jouant, vers 18 heures Roberto Paciencia est arrivé à la Place de la Résistance pour retrouver des parents, des compañeras, des compañeros, des amies et amis. Aujourd'hui nous réussissons à arracher un barreau aux grilles de la réclusion, mais, cependant, nous réaffirmons notre engagement de lutte jusqu'à obtenir que toutes et tous soient libres.


Jusqu'à abattre tous les murs!
Pour la liberté de tous et toutes!
A bas les murs des prisons!


LIBERTE!


Groupe de Travail “No Estamos Todxs"


http://noestamostodxs.tk/roberto-paciencia-libre/


Traduction carolita d'un communiqué paru sur Espoir Chiapas le 25/11/2016 :

Repost 0
Commenter cet article