Personne ne chante le blues comme Blind Willy Mac Tell (ballade de Bob Dylan , traduction GQ)

Publié le 15 Octobre 2016

Cet article est reposté depuis Réveil Communiste.

Rédigé par Réveil Communiste

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article