Tz’ikin TeVé : la communication comme moyen d’émancipation

Publié le 3 Septembre 2016

Un projet à soutenir et à suivre.....

En février dernier, Kim Aumonier, accompagnatrice du Collectif Guatemala au sein du projet ACOGUATE, a pu rencontrer Andrea Ixchíu, membre du collectif Réalisateurs Tz’ikin. Andrea est une femme maya quiché de 27 ans, originaire de Totonicapán, communicatrice communautaire et activiste des droits humains et de la défense de la vie et du territoire. Nous vous invitons à découvrir avec elle le collectif Réalisateurs Tz’ikin et le projet Tz’ikin TeVé (1).

Pour commencer, peux-tu nous en dire plus sur le Collectif réalisateurs Tz’ikin ?

Le Réseau de réalisateurs Tz’ikin est un groupe de jeunes, en majorité autochtones [mayas], originaires de diverses régions du pays. Nous sommes environ trente jeunes à faire de la documentation audiovisuelle, dans la logique et avec le mandat de faire des vidéos pour la défense de la vie et du territoire.

Ce réseau apparaît entre 2011 et 2012 comme résultat du modèle d’implantation extractiviste, qui a commencé à être beaucoup plus agressif et présents dans plusieurs territoire, et du besoin qui existait de construire nos propres récits à partir du cinéma et de la vidéo. En effet, beaucoup d’entre nous avons perçu la façon dont nous étions criminalisés depuis la télévision traditionnelle et les médias corporatistes et comment les leaders communautaires qui s’opposaient à la spoliation étaient traités comme des terroristes et des opposants au développement. Ils ignoraient toute l’histoire de comment les entreprises arrivent dans les communautés, mentent, trompent, agressent, ainsi que la conduite des propriétaires terriens.

Le Réseau Tz’ikin a commencé comme une initiative de formation en vidéo et cinéma. Notre première activité est la réalisation d’ateliers de cinéma et de vidéo dans les communautés, plus spécifiquement dans les communautés en résistance. La deuxième activité est la réalisation d’un festival itinérant annuel de cinéma et de vidéo « Vie et territoire » (Muestra Vida y Territorio), qui voyage de communauté en communauté pour projeter et présenter tant les documentaires que nous réalisons lors des ateliers, que les films et documentaires d’autres parties du monde qui racontent les mêmes luttes et résistances des peuples dans leurs territoires.

L’initiative la plus récente, qui a débuté mi-2015, est notre projet Tz’ikin TeVé, un projet de télévision communautaire. Nous avons commencé à fonctionner en août et aujourd’hui nous produisons deux émissions mensuelles et d’autres contenus.

la suite :

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Guatemala, #indigènes et indiens, #Mayas, #Média libre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article