Mexique : Les Chichimèques

Publié le 24 Septembre 2016

A stone head created by Juan Justo Zarate in remembrance of the Chichimeca people

Par RAUL MEDINA ROMO, http://insolitoxx.blogspot.mx/ — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=37098758

*****

Chichimeca est un mot nahuatl pour désigner un ensemble de peuples semi-nomades qui vivaient au nord de l'actuel Mexique et au sud-ouest des EU. Ce nom péjoratif à la même signification que le mot "barbare" et il a été adopté sous cette forme par les espagnols colonisateurs et puis par les historiens de la Mésoamérique pour faire référence aux peuples chasseurs/cueilleurs semi-nomades du nord du Mexique en opposition aux Aztèques précolombiens.

Ils sont les premiers habitants du Mexique précurseurs de grandes civilisations.

Un seul groupe de nos jours est désigné comme chichimèque, les chichimeca Jonaz que l'on nomme à présent tout simplement Jonaz.

Les Chichimèques étaient composés de nombreux groupes différents de par leur appartenance ethnique et de par leur groupe linguistique et semblent avoir été absorbés par la culture métisse ou par d'autres groupes ethniques avec le processus d'assimilation.

 

 

Ce peuple « barbare » qui vivait, au début du millénaire dans les zones semi-désertiques du nord du Mexique, nous ont laissé peu de traces. Les codex et les récits historiques sont peu nombreux et ils n'utilisaient probablement pas l'écriture. Il faut voir en eux plusieurs tribus éparses, vagabondant au travers des hauts plateaux du nord du pays. On sait que plusieurs vagues d'émigrations ont eu lieu en direction du sud, et que cela était le fait de différentes tribus déferlant par vagues, et qui n'étaient pas « unifiées » par le pouvoir d'un seul chef. Ils sont à l'origine des Toltèques, c'est certain, mais la plupart des autres chichimèques qui envahirent le centre du pays, en vague successives entre l'an 500 et l'an 1000, en dévastant tout sur leur passage se sont finalement fondus dans la population autochtone et notamment autour de la vallée de Mexico. De là vient sûrement l'originalité des peuples qui prospérèrent là par la suite. Quant à leur propre origine que l'on situe dans le nord, on n'en sait un peu plus depuis que des fouilles ont été organisées sur le site de « Casas Grandes » (près de la ville de Nuevo Casa Grandes, dans l'état de Chihuahua). C'est un village de terre séchée, en ruine, blotti contre une falaise, qui faisait jadis partie d'une grande ville chichimèque. En fait, la partie du site la plus intéressante est un abri sous roche composé de silos et de petites habitations. On y a retrouvé des grains de maïs naturels primitifs, et il semble que cette plante était aussi vénérée par ces hommes que l'on avait longtemps cru nomades et sans agriculture. Ce site, dans l'« Arroyo » de Guaynopa, est resté un lieu magique, surtout qu'il est toujours difficile de le retrouver même pour les guides mexicains. Malgré la taille gigantesque de cet abri, avec un ouverture de 60 mètres de large sur 12 mètres de haut, il reste très « discret » : « L'ouverture béante,..., est restée invisible jusqu'au moment ou nous allions y entrer », selon l'un des archéologue de l'expédition. Les maisons sont petites et carrées avec des portes en forme de "T". Certaines ont un étage. On y a retrouvé des tessons de poteries multicolores. On a retrouvé des « metates », des meules avec lesquelles on écrasait le maïs, objet si typique de l'histoire du Mexique. L'un était encore intact... On sait aussi que des pillards sont passés par là. Ils restent beaucoup de choses à découvrir dans ces régions du nord que les archéologues avaient jusqu'à récemment trop négligées.

Source pour cette partie de l’article

http://www.vivamexico.info/Index1/Chichimeques.html

Mexique : Les Chichimèques

Nations Chichimèques

Par Grin20 — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=17911799

tenue guachichil

De AndresXXV - Trabajo propio, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=29111862

****

On ne sait pas ce que sont devenus ces peuples ci-dessous :

Les GUACHICHILES ou Quauhchichitl

Ils occupaient le plus important territoire de tous les groupes considérés Chichimèques précolombiens.

Leur territoire couvrait l'état actuel de Zacatecas, des parties de celui de San Luis Potosi, Guanajuato, le nord du Jalisco et une petite partie du Michoacan et du Coahuila.

Ils étaient considérés comme des guerriers courageux et ils ont joué un rôle majeur pour inciter les autres tribus chichimèques à résister à la colonisation espagnole.

C'étaient d'ardents combattants qui s'illustrèrent pendant les guerres chichimèques.

Ils peignaient leur corps, leurs cheveux et leurs visages de rouge ce qui leur a valu ce nom de Guachichile donné par les Mexica et qui veut dire : têtes peintes en rouge.

site archéologique El Teul

De INAH Instituto Nacional de Antropologia e Historia (Mexico) - http://ancient-mesoamerica-news-updates.blogspot.mx/2010_11_01_archive.html, CC BY 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25450739

****

Les CAXCAN ES ou Cazcanes

Lors de la guerre Mixtón entre 1540/1542, menée par les peuples chichimèques contre les espagnols, les Caxcan étaient alliés aux Zacatecos et ils sont décrits comme le coeur et le centre de la rébellion indienne, conduits par le célèbre Tenamaxtli (Francisco Tenamaztle)

image

Après la révolte, ils seront une cible constante de la part des Zacatecos et des Guachichiles en raison de leur accord passé avec les espagnols.

Leurs centres religieux étaient Teul, Tlatenango, Juchipila et Teocaltiche. Ils disparaissent en raison des guerres, des maladies, des mariages non Caxcan, de l'esclavage dans les mines.

En 1920, Juana Belén Gutiérrez de Mendoza, une militante anarchiste et féministe, anti Porfirio Diaz forme le Conseil des indiens Caxcan du Durango et ce malgré l'extinction alléguée des Caxcan dont elle est une descendante, disant : Nous ne reconnaissons pas le droit à quiconque d'imposer sa civilisation sur la nôtre".

Des indigènes du Zacatecas sont issus d'un métissage entre les Zacatecos, Les Guachichiles et les Caxcanes

De AndresXXV - Trabajo propio Edición de la fotografia original., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25843085

*****

Les ZACATECOS

Ou Zacatecas.

Ils vivaient dans l'état actuel de Zacatecas et la partie nord du Durango.

Ils ont toujours des descendants directs mais leur culture a disparu avec le temps.

Le nom Zacatecas a été donné par les Aztèques aux personnes qui vivaient dans une région où l'herbe nommé zacatl est abondante.

Les Zacatecos avant la colonisation étaient constamment en guerre contre les Guachichiles pour la nourriture et les limites territoriales. Ils se sont réconciliés ensuite pour faire front face aux espagnols.

Les femmes portaient les cheveux jusqu'à la taille, des peintures sur le corps, des vêtements de peau, des sandales de cuir.

Selon Juan Bautista de Pomer les hommes étaient "gracieux, forts, robustes et imberbes".

Ils ont disparu progressivement dans le processus d'assimilation et de métissage.

Mexique : Les Chichimèques

 

Projectiles Tecuexes de Tepactitlan

De Isidro Mariscal - Trabajo propio, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=42833252

*****

Les TECUEXES

Ils vivaient dans la partie orientale de l'actuelle Guadalajara.

Il est possible qu'ils soient une tribu qui a vu le jour suite à la dispersion des Zacatecos.

Ils étaient installés au bord des rivières, cultivaient le maïs, les haricots, faisaient de l'artisanat, étaient de bons charpentiers et de bons musiciens.

Mais ils étaient aussi connus pour leur férocité face aux ennemis ainsi que pour leur bravoure.

Conquis par le capitaine Nuño Beltrán de Guzmán eb 1529, aidé par des Mexicas et des Tlaxcaltèques du côté espagnol.

Des Tecuexe se sont réfugiés dans les montagnes, d'autres ont été réduits en esclavage et aux travaux forcés. Une dizaine d'années plus tard ils se sont vengés lors de la rébellion Mixtón de 1540/1541.

Les GUAMARES

Ils étaient concentrés dans la région de Guanajuato et faisaient des incursions jusqu’à Aguascalientes.

Ils étaient très guerriers et braves, considérés comme les plus rusés aussi.

Ils faisaient partie d’une confédération, la confédération Guamare, une alliance tribale appelée Pechicitane Alteplatskostli par les nahuas

Les PAMES et les CHICHIMECA JONAZ

C’étaient les moins belliqueux des Chichimèques, se trouvant dans la région proche de México et dans le Querétaro, ils étaient influencés par les Otomis pour les questions religieuses et sociales.

Les COCAS

Le peuple Coca habitait quand à lui l’état de Jalisco, aux environs du lago de Chapala, actuellement il y a à Mezcala et dans les villages voisins des descendants des Cocas

Avant la conquête espagnole ils formaient trois tlatoanazgosà Chapollan, Coinan et Reino Cocula.

Mexique : Les Chichimèques

 

Par Inconnu — Historia Tolteca-Chichimeca, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=39799923

******

 
Mode de vie

Les Zacatecos et les groupes Guachichiles étaient des nomades ou semi-nomades et n’avaient pas de mode de vie agricole.

Les Caxcanes, Pames, Guamares, Tecuexes ont mis en œuvre des techniques pour développer l’agriculture Ils font partie des premiers à avoir développé le système de défrichement des parcelles.

Leurs outils étaient rudimentaires, des haches, des houes, parfois en métal. Ils cultivaient les piments, les haricots, le maïs.

Le commerce était organisé par le biais du troc pour les produits excédentaires mais aussi pour les articles ménagers, les produits de la chasse, l’artisanat et la poterie sur une place publique, le tianquistli.

Ils se préparaient à la guerre avec des danses et des prières dont la danse de la guerre, le mitote.

Ils consommaient à ce moment-là du peyotl et des champignons hallucinogènes.

L’arme principale utilisée pendant les guerres était l’arc avec les flèches dont les pointes étaient souvent faites en obsidienne. Mais ils avaient d’autres armes, des haches, des couteaux en pierre, des lances, des matraques. En cela ils s’opposaient aux peuples sédentaires de Mésoamérique qui n’étaient armés que d’un atlatl (propulseur).

Leur système de gouvernement était composé de chefferies dirigées par un tlatoani qui était un haut dirigeant civil et un grand prêtre dictant des lois simples. Il vivait dans le caligüe (callihuey) la grande maison.

Hommes et femmes portaient les cheveux longs jusqu’à la taille, des peintures sur le corps, des habits en peaux ils aimaient se teindre les cheveux et le reste du corps en roux

Ils portaient des ornements pour les protéger lors des combats, des colliers, des boucles d’oreilles, des cache-oreilles en os.

Mexique : Les Chichimèques

 

peyotl

CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=866173

*****

Le mariage était de deux sortes, la polygamie au sein des tribus du nord et la monogamie au sein des tribus du sud.

Parfois des mariages intertribaux se faisaient pour faire la paix entre deux peuples.

En raison du nomadisme, ils n’ont pas élaboré de bâtiments comme les autres peuples mésoaméricains.

Ils ont vécu dans des grottes naturelles ou artificielles, des huttes faites avec des herbes ou des feuilles de palme, ils utilisaient des matériaux comme le basalte et le maguey.

La religion était pratiquée dans des centres civiques et religieux par des prêtres, des sorciers (cojoo modai ou grand sorcier), dans des lieux de culte cérémoniel situés souvent sur des pentes, des montagnes, des endroits perchés.

Pour les Caxcan, le centre cérémoniel le plus important était Teocaltitan et possédait des temples.

Leur culture de chasseurs/cueilleurs était basée sur la récolte du mesquite (prosopis) qui leur srvait à faire du pain blanc et du vin, de l’agave dont le jus était utilisé comme un substitut de l’eau quand elle était rare, de l’opuntia (figuier de barbarie). Certains récoltaient les glands, les racines, les graines. D’autres cultivaient le maïs et les calebasses.

Le peyotl était connu et vénéré en tant que remède et en tant qu’hallucinogène.

tableau de laine huichol

CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=643758

*****

Les autres peuples descendant des Chichimèques

D’autres peuples Chichimèques ont gardé une identité propre jusqu’à aujourd’hui comme c’est le cas des Otomis, des Chichimeca Jonaz, des Coras, des,Huicholes, des Pames, des Yaquis, des Mayos, des O’Odham et des Tepehuanos.

Aux tous débuts de la civilisation mésoaméricaine il y avait des hordes qui erraient autour de la frontière américano-mexicaine.

  • 3500 à -1500 : période dite de Chiricahua, naissance de l’art avec des peintures rupestres dans les oueds et divers outillages.
  • 1000 à 100 après JC : culture des Baskemakers, essor de l’architecture. Les vagues démographiques vers le sud refoulent les Chichimèques plus bas dans le pays.
  • VIIe /VIIIe siècles après JC : la destruction de Teotihuacan provoque l’effondrement de la période classique dans tout le Mexique.
  • VIIe s : unification des peuplades du nord sous le nom d’Anasazis. Certains historiens pensent qu’un autre groupe proche des Anasazis est à l’origine du pillage de Teotihuacan, les Chichimèques, ancêtres des Toltèques et des Aaztèques qui s’emparèrent de plusieurs cités et s’établirent sur la Meseta central où naît México.
Mexique : Les Chichimèques

 

Par Inconnu ou non renseigné — U.S. National Archives and Records Administration, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=17068963

***

Les Utes vivant de nos jours dans des réserves de l’Utah, du Nouveau Mexique et du Colorado représentent une mosaïque culturelle nommée Gran Chichimeca.

Mexique : Les Chichimèques

 

Teotihuacan, palais du jaguar

Par DIMSFIKAS — Travail personnel; transferred from el.wikipedia; transferred to Commons by User:MARKELLOS using CommonsHelper., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=14860686

*****

A chaque période d’affaiblissement des pouvoirs au Mexique central, des vagues de Chichimèques pénètrent en Mésoamérique.

Ils se mêlent peu à peu aux autres peuples de ces territoires et ce sont eux, envahisseurs qui fondent la mythique cité de Tollan au Ixe siècle, ce sont eux qui envahissent les Zapotèques à Monte Alban, ce qont eux qui chassent les Totonaques d’El Tajin entre les XIIe et XIIIe siècles sur les côtes orientales du golfe, et ce sont eux qui ravivent la flamme maya-toltèques dans le Yucatan, et en particulier à Chichen Itza.

  •  

Francisco tenamaztle héros de la rébellion de Mixton, statue à Nochistlan de Mejia, Zacatecas

By Eder vj - Own work, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3156744

*******

  • XVIe siècle : les espagnols ont conquit l’empire aztèque et veulent consolider l’emprise de la Nouvelle Espagne sur les peuples autochtones. Cela provoque la rébellion de Mixtón en 1540/1541 au cours de laquelle les tribus Chichimèques résistent aux forces espagnoles avec l’alliance de nombreux groupes indigènes du Mexique.

Après des négociations avec les espagnols, la plupart des Chichimèques seront encouragés à prendre part à diverses activités agricoles et en quelques décennies ils seront assimilés à la culture métisse.

source : wilipedia

Mexique : Les Chichimèques

 

Le vice roi Antonio de Mendoza et des Tlaxcatèques contre les Caxcanes

By Jaontiveros - Own work, GFDL, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=6222300

image

La guerre des Chichimèques

La guerre des Chichimèques (1550/1600) met en danger les établissements de la Nouvelle Espagne.

En 1545, les mines d'argent de Zacatecas sont découvertes et mises aussitôt en exploitation, quatre ans plus tard, 34 sociétés minières avec leurs fonderies et leur main d'œuvre souvent esclave y sévissent et la région devient rapidement peuplée.

A partir de cette période débutent les attaques contre les caravanes qui amenaient le ravitaillement à Zacatecas et emportaient l'argent vers México.

Les attaques se transforment en guerre de guérilla bien que les différentes nations Chichimèques n'eussent jamais connu d'organisation étatique, elles deviennent une sorte de "ligue Chichimèque" avec pour centre "le Malpais", une vaste zone de 25.000 km2 à l'est de Durango. Ils font beaucoup de dégâts parmi les espagnols et compromettent même l'exploitation des mines.

México doit se résoudre à son tour à une guerre à feu et à sang et les soldats ne remporteront pas de victoires décisives avant que deux vice-rois ne décident de substituer la politique de guerre à une politique de pacification basée sur l'avance de religieux évangélisateurs, l'envoi aux indiens encore insoumis d'aliments, d'habits et d'outils agricoles.

Même si quelques bandes continuent malgré tout les opérations de harcèlement, vers 1610 la grande Chichimeca est pratiquement pacifiée.

source pour cette partie de l'article : Les combattants de la liberté de Christian Rudel

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Mexique, #Chichimèques, #Peuples originaires, #Chichimecas

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article