México : Ce sera le siège de la première rencontre Mondiale de Poésie Indigène

Publié le 1 Septembre 2016

Avec l'objectif de sensibiliser autour des langues indigènes, le Mexique sera le siège qui réunira 80 poètes du monde et d'autres états du Mexique.

La Première rencontre Mondiale de Poésie des Peuples autochtones : Voix de couleurs pour la Terre mère aura lieu du 17 au 22 octobre à México et dans d'autres états du pays.

Lors d'une conférence de presse au siège du Conseil national pour la Culture et les Arts (Conaculta), son président Rafael Tovar a informé ce mercredi, que cette rencontre transcende le national pour intégrer les poètes des cinq continents, qui transformeront le Mexique en cadre de réflexion, d'idées, de propositions et de diffusion autour de la poésie et des langues indigènes.
Des indigènes du monde partageront leurs expériences et comment leurs cosmogonies traduisent les significations de la terre, de l'eau,de l'air et du feu.
Tovar a déclaré que “cette Première Rencontre Internationale de Poésie des Peuples autochtones convoquera les communautés qui continuent de maintenir leurs traditions , leur langage, mais surtout leur créativité et une vision du monde qui sera sûrement de plus en plus présenet dans les énormes changements que nous vivons dans le monde.

Il a assuré que la poésie et les langues indigènes sont une réserve culturelle et spirituelle permanente.

Unis pour la poésie

Natalio Hernández (lMéxico, 1947), poète et écrivain náhuatl, a dit que le Mexique dispose de l'un des patrimoines les plus riches de la poésie indigène du monde, ce qui st vérifie par la tradition de nos ancêtres, dont l'exemple le plus notoire est le roi- poète Nezahualcóyotl.

Les quatre-vingts poètes réciteront dans environ plus de trente langues, a affirmé Natalio Hernández. De la même manière, il a exprimé que “ce sont des langues qui sont englobées dans chaque pays, mais qui vibrent et entonnent un chant en commun, nous conduisent à la même intention, qui est de nous rapprocher de la Terre mère, avec des voix et avec des chants”.

Traduction carolita d'un article de notiindigena du 26/08/2016

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Mexique, #indigènes et indiens, #La poésie que j'aime

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article