Les étudiants de l'Ecole populaire latino-américaine de cinéma, théâtre et télévison (Eplacite) cherchent parrains et marraines

Publié le 21 Septembre 2016

Pour participer à cette campagne, cliquez ici :

En novembre 2015 les membres de la télévision associative Montaña TV (Venezuela) ont réalisé un court-métrage dans le cadre d’un atelier de l’EPLACITE portant sur la fiction populaire. Ils se sont inspirés de la nouvelle Guerre des Tempsde Alejo Carpentier :

En août 2016 les femmes de la télévision associative rurale Camunare Rojo TV (Venezuela) ou des militants du Mouvement Sans Terre du Brésil ont réalisé en quelques jours d’atelier ces deux court-métrages sur l’histoire de la lutte pour la terre :

C’est de ces cinéastes en herbe que nous vous proposons de devenir le parrain ou la marraine.

Pour tout savoir sur l’EPLACITE (Ecole Populaire et Latino-Américaine de Cinéma, Théâtre et Télévision)…

Historique.

Le fait qu’aujourd’hui en Amérique Latine les ondes de télévision restent concentrées aux mains de grands groupes privés explique pourquoi les médias alternatifs tendent à reproduire le langage commercial. Espace permanent de formation pour les jeunes talents populaires, l’EPLACITE veut briser ce joug et former une nouvelle génération de réalisateurs(trices).

L’EPLACITE a été créée en 1994 au Venezuela par Thierry Deronne. En 22 ans, elle a offert plus de mille ateliers à de nombreux collectifs du Venezuela et d’Amérique latine comme le Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans Terredu Brésil, l’École de Vidéo Mésoaméricaine au Salvador, la Fondation Luciernaga au Nicaragua, le Centre de Communication Populaire Aymara SAPHI ARU (Voix des Racines) en Bolivie, l’Association Paysanne de la Vallée du Fleuve Cimitarra (Colombie), les télévisions associatives du Venezuela et du reste du continent, etc…

Chaque mouvement social sélectionne les étudiant(e)s de l’EPLACITE sur la base de leur vocation créatrice et de la motivation à transmettre les connaissances acquises au reste du collectif.

Les enseignants de l’EPLACITE mettent en pratique une méthodologie participative qui part des besoins des mouvements sociaux et usent d’outils adaptés aux rythmes de vie des participant(e)s dont la majorité travaille ou étudie. Les exercices se font tantôt individuellement, tantôt collectivement. Les éléments théoriques sont enseignés comme réponses aux problèmes posés lors des exercices. Les diplômé(e)s sont en mesure de s’engager directement dans les diverses activités d’une télévision associative existante ou d »initier la création d’une télévision dans leur quartier. Le bagage transmis est intégral pour éviter une excessive division du travail et pour garantir la possibilité d’une transmission des savoirs aux mouvements sociaux.

En plus d’être un organisme pédagogique et un espace de production, l’EPLACITE est une plate-forme d’articulation et d’échange entre professionnels du cinéma et mouvements sociaux d’Amérique Latine et des Caraïbes.

pour lire la suite :

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Venezuela, #Arts et culture

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article