Mexique : Les Chinantecos (Chinantèques)

Publié le 18 Août 2016

Mexique : Les Chinantecos (Chinantèques)

image

Peuple originaire de l’état d’Oaxaca dont on peut trouver plusieurs nominations : chinanteca, chinanteco, txinanteco.

Localisation

Mexique : Les Chinantecos (Chinantèques)

​image

Leur région porte le nom de Chinantla, entourée de hautes montagnes situées dans la Sierra Madre orientale dans le nord de l’Oaxaca.

Il y a 17 villages dont Ayotzintepec, San Felipe Usila, San José Chiltepec, San Lucas Ojitlán, San Juan Bautista Valle Nacional, San Pedro Yolox, Santiago Comaltepec.

Population : 138.741 personnes

Autodésignation : juu’ jmii = peuple de la parole ancienne

Les villages sont précédés par le mot tsa, dsa ou alla (=les gens)

Mexique : Les Chinantecos (Chinantèques)

image

Langues

Il y a plusieurs langages chinantèques selon les régions. Ce sont des langues tonales de la famille des langues otomangues de la branche oto-pame-chinantecane.

Chinanteco de Chiltepec – 4000 locuteurs

Chinanteco de Ojitlán – 22.000 locuteurs

Chinanteco de Palantla – 12.000 locuteurs

Chinanteco de Quiotepec – 8000 locuteurs

Chinanteco de San Juan Lalana – 10.500 locuteurs

Chinanteco de Usila – 9000 locuteurs

A San Pedro Sochiapan est parlé un langage sifflé.

Mexique : Les Chinantecos (Chinantèques)

image

Quelques détails sur leur mode de vie

Le costume traditionnel est composé pour l’homme d’une chemise et d’un pantalon blancs.

La femme porte un huipil tissé sur un métier à tisser traditionnel et brodé de point de croix rouge et violet ou bleu avec des symboles reflétant leurs coutumes et leur vision du monde. Chaque communauté ou village à des dessins différents. Certains huipils très élaborés évoquent l’histoire d’une famille ou d’une communauté.

Les femmes portent les cheveux enroulés autour de la tête en couronne ou deux tresses lâches. Elles ont des colliers de perles.

Mexique : Les Chinantecos (Chinantèques)

image

La résidence est patrilocale, la maison traditionnelle en pisé avec un toit de tuiles ou selon les régions en bois avec un toit de chaume. Les familles s’entraident pour la construction des maisons car il faut compter 3 ou 4 jours de travail. Chacun apporte de la nourriture et des boissons et l’engagement mutuel se consolide autour de ce travail en commun.

Les ressources proviennent presque essentiellement de l’agriculture : du maïs et des haricots, du blé, de l’orge, de l’avoine. La plus grande partie sert à la consommation propre et d’autres ressources sont vendues sur le marché : café, bois, piments chili, cacao, tabac, vanille.

Les femmes utilisent le metate pour piler les produits comme le maïs ou la yuca (manioc) pour en faire de la farine.

La tortilla de yuca est un plat traditionnel et rituel.

L’élevage est varié : volailles, porcs, bovins, moutons, chevaux.

L’histoire est transmise par la voie orale.

Les croyances et les pratiques traditionnelles sont préservées malgré les célébrations de fêtes catholiques héritées de la colonisation. Il y a le mythe du soleil et de la lune, une dualité qui explique les oppositions diverses rencontrées au quotidien comme le jour et la nuit, l’homme et l’animal, le bon et le mauvais.

Ils croient en des êtres surnaturels qui sont parfois négatifs et parfois positifs.

Mexique : Les Chinantecos (Chinantèques)

image

Les fêtes

De nombreuses fêtes religieuses ponctuent les saisons comme les fêtes de Pâques et Todos Santos.

Le 25 juillet est le jour du señor Santiago.

Le 15 mai est fêté en l’honneur de San Isidro Labrador.

Ils fêtent également le jour des morts, chaque famille à son autel en l’honneur de ses morts avec 7 niveaux.

Sources

Wikipedia

http://cobaesgeo.foroactivo.com/t1427-pueblo-chinanteco-hecho-lucero-isabel-salazar

sorosoro pour la langue

Ci-dessous quelques liens de vidéos en espagnol pour se rendre compte du mode de vie des Chinantecos :

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Mexique, #indigènes et indiens, #Chinanteco

Repost 0
Commenter cet article