En France, 500 personnes meurent chaque année d’accidents du travail, mais les condamnations d’entreprises restent rares

Publié le 2 Juillet 2016

Chute d’une nacelle, écrasement entre deux wagons, défaut de sécurité sur une coulée d’acier en fusion... Chaque année en France, 500 personnes succombent d’un accident sur leur lieu de travail. Face aux questions des familles des victimes, les directions évoquent la malchance, voire même l’inattention du salarié lui-même, alors que l’organisation du travail ou l’insuffisance de la formation sont en cause. Devant la Justice, les dirigeants d’entreprises s’en tirent souvent à bon compte, dissimulés derrière une système de sous-traitance qui leur permet d’échapper à leurs responsabilités. Les magistrats peinent aussi à considérer ces faits comme une forme de délinquance. Quand cette quasi impunité prendra-t-elle fin ?

la suite :

Rédigé par caroleone

Publié dans #Accidents de travail

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article