Brésil : Le mouvement des sans Terre réagira à la vente de Terres annoncée par le gouvernement

Publié le 26 Juillet 2016

(Brasilia, le 22 juillet 2016) Le Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans Terre (MST) a assuré qu’il réagirait par des occupations si le président provisoire du Brésil Michel Temer prend la décision de permettre la vente de terres à des investisseurs étrangers.

« Nous donnons un avertissement aux entreprises internationales : si cette décision irresponsable est prise, elles n’oseront pas acheter des terrains ici parce que nous allons occuper toutes les zones qui auront été cédées au capital étranger. »

Stédile a fait cette annonce au Premier Festival National des Arts et de la Culture de la Réforme Agraire qui a eu lieu à en Belo Horizonte après que des médias aient révélé les intentions de Temer de faciliter l’acquisition de terres brésiliennes par des capitaux étrangers.

L’Agence Brésil a aussi rappelé qu'en 2010 un avis du Barreau Général de l’Union avait interdit la vente de la terre aux étrangers.

Dans une autre partie de son intervention, le dirigeant des Sans Terres a critiqué la décision du président de supprimer le Ministère du Développement Agraire. Une telle décision, a-t-il dit, représente un préjudice incalculable car ce organe est à l'origine d'une série de politiques publiques destinées à la production d’aliments.

Il a aussi accusé le gouvernement provisoire de vouloir relever l’âge de la retraite dans le cadre d’une proposition de réforme de la sécurité sociale et a déploré qu’il ait donné l’autorisation de pulvériser des substances chimiques contre le moustique Aedes aegypti par avions.

D’autre part, Stédile a annoncé que le Front Populaire pour le Brésil dont font partie le MST et d’autres mouvements sociaux envisage une grève générale avant le vote qui clôturera le processus de procès politique contre la présidente Dilma Rousseff au Sénat.

La destitution n’a rien à voir avec les erreurs de Dilma et encore moins avec ce qu’on appelle les pédalages fiscaux, a-t-il dit et il a souligné qu’en réalité, cela répond à un plan des élites pour imposer une politique néolibérale et réduire les droits des travailleurs.

Même le Ministère Public Fédéral a reconnu qu’il n’y a pas eu de délit. C’est comme si quelqu’un était condamné pour l’assassinat d’une personne vivante, a-t-il affirmé.

Publié le 22 Juillet 2016 par Bolivar Infos. Telesur, 22 juillet 2016. Traduction Françoise Lopez.

Source en espagnol : http://www.telesurtv.net/news/Brasil-Movimiento-Sin-Tierra-reaccionara-a-venta-de-suelos–20160722-0002.html

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Brésil, #MST

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :