Parc de la Tête d'or à Lyon - Le lac et l'île du Souvenir

Publié le 31 Mai 2016

cistes en 1er plan

cistes en 1er plan

Parc de la Tête d'or à Lyon - Le lac et l'île du Souvenir

Le lac de la Tête d'or

Ce lac artificiel a été créé en même temps que le parc de la Tête d'or, c'est-à-dire en 1857, sur une superficie de 17 hectares.

A cette époque, le Rhône inondait souvent les terrains qui l'entouraient et puis tout rentrait dans l'ordre.

Avant la création du parc avaient eu lieu la révolte des Canuts (entre 1831 et 1834), ces Canuts qui se mobilisaient contre leurs mauvaises conditions de travail dans la soierie et le chômage dont ils souffraient.

Le projet de création de la Tête d'or arrivait donc à point nommé pour calmer un peu les révoltes et occuper des Canuts qui représentaient une main d'œuvre intéressante pour la ville.

Les Canuts (environ 3000) s'employèrent donc avec leurs pelles, leurs pioches et leurs brouettes à déblayer 900.000 m3 de terre afin d'édifier les digues sur les quais du Rhône .

Le lac de 16 hectares est alimenté par le puisage dans la nappe du Rhône.

On fait le tour du lac grâce à l'allée de Belle vue qui mène au vélodrome Georges Préveral.

Plusieurs îles se trouvent sur le lac qui est également un lieu de canotage.

Parc de la Tête d'or à Lyon - Le lac et l'île du Souvenir

L'île des Tamarins est seulement accessible en barque.

L'île Gandhi est reconnaissable à ses passerelles exotiques.

Parc de la Tête d'or à Lyon - Le lac et l'île du Souvenir

L'île du Souvenir ou île aux cygnes est accessible par un tunnel qui passe sous le lac.

Un monument aux morts, impressionnant y est installé.

Ce monument est dédié aux victimes de la première guerre mondiale.

C'est l'architecte Tony Garnier qui l'a conçu et les sculpteurs Jean-Baptiste Larrivé, Louis Bertola et Claude Grange qui ont participé à l'ouvrage.

Le projet s'inspire de l'île aux morts du peintre Arnold Böcklin.

Une pièce principale représente 6 porteurs d'une dalle funéraire enveloppée d'un linceul.

C'est un hommage aux 10.600 lyonnais morts au combat pour la France lors de la 1ère guerre mondiale.

L'artiste Jean-Baptiste Larrivé et son frère Auguste sont les artisans de cette œuvre inscrite au titre des monuments historiques en 1982.

Les noms des soldats sont gravés sur les pans extérieurs des murs.

Parc de la Tête d'or à Lyon - Le lac et l'île du Souvenir
faut faire attention où on met les pieds, c'est jonché de petits paquets cadeaux.....

faut faire attention où on met les pieds, c'est jonché de petits paquets cadeaux.....

il y a 4 murs de cette taille.

il y a 4 murs de cette taille.

Rédigé par caroleone

Publié dans #Balade en France

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

almanito 31/05/2016 19:48

Magnifique balade avec de belles images et on apprend beaucoup de choses. Les petits paquets cadeaux? des maîtres de chiens sans gêne? Je ne supporte pas ça!

caroleone 01/06/2016 11:56

Ben non, ce sont les multiples crottes des canards. Apparemment, si ces derniers font la joie des visiteurs, ils sont un peu trop nombreux dans le parc et les jardiniers doivent avoir un sacré boulot d'entretien. Là sur l'île, cela n'est pas trop gênant, mais sur les pelouses les cacas d'oie à un moment ça doit être un peu acide !! Sinon, je n'ai pas vu de crottes de chien dans le parc, c'est très propre.