Creek Mary's blood

Publié le 2 Mai 2016

Creek Mary's blood

Asarelah at en.wikipedia — Transferred from en.wikipedia, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4336275

Je ne serais bientôt plus là
Tu entendras mon histoire
A travers mon sang
A travers mon peuple
Et les larmes de l'aigle.
L'ours en moi ne se reposera jamais.

[Refrain]
J'erre sur la route de l'horizon
Suivant le chemin creusé par les larmes

L'homme blanc arriva
Vit la terre bénie.
Nous en avons pris soin, vous nous l'avez prise.
Vous avez attaqué, nous avons perdu
Ce n'était pas une guerre mais une bataille injuste
Les paysages ont été joliment peints de sang.

[Refrain]
J'erre sur le route de l'horizon
Suivant le chemin creusé par les larmes
Nous étions là, jadis
Là où nous avons vécu depuis que le monde est né
Puisque le temps, lui-même, nous a donné cette terre.

Nos âmes rejoindront la nature à nouveau
Notre maison de paix, de guerre et de mort.

[Refrain]
J'erre sur le route de l'horizon
Suivant le chemin creusé par les larmes
Nous étions là, jadis
Là où nous avons vécu depuis que le monde est né
Puisque le temps, lui-même, nous a donné cette terre.

" Je rêve encore chaque nuit
de leurs loups, de leurs mustangs, de ces prairies infinies.
Le vent impétueux aux sommets des montagnes,
la frontière préservée entre mes amis et mes parents,
la terre sacrée du Grand Esprit.
Je crois encore,
chaque nuit,
chaque jour,
que je suis comme le caribou
Et toi, comme les loups qui me rendent plus fort.
Nous ne vous avons jamais rien dû.
Notre unique dette est celle d'une vie donnée à notre
Mère.
C'était un jour favorable pour chanter cette chanson
Pour elle.

Notre esprit était ici bien avant vous
Bien avant nous et
Il sera là bien après que votre fierté ne vous amène à
votre fin. "

{Traduction fournie par BoukouniE}

http://www.paroles-musique.com/traduction-Nightwish-Creek_Marys_Blood-lyrics,t11793

Rédigé par caroleone

Publié dans #indigènes et indiens, #Creek, #Chanson des peuples

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article