Ode à la Mère Terre

Publié le 26 Avril 2016

Ode à la Mère Terre

Pachamama tu es notre Mère,
la première mère dans ce monde
que le Tout-puissant a créé.

Tu es une mère une femme généreuse
qui nous offre tous les aliments.

Ils naissent de toi, les versants d'eau qui forment des rivières,
dont les débits grandissent et arrosent les plaines.

De toi se forment les montagnes
d'où le condor s'envole.

Tu es aussi terre ferme où naissent
des arbres touffus,
et mille richesses que tu gardes dans ton coeur.

Les matins tu nous offres tes sourires,
quand se lève le soleil
tu t'habilles de belles fleurs de mille couleurs.

Sourit Mère Terre
que les oiseaux te chantent.

Nous sommes tes filles,
que tu nourris avec ta nature.

Nous sommes des femmes comme toi c'est pourquoi nous te défendons,
avec nos pieds fermes
pour que personne ne détruise tes richesses.

******

Oda a la Madre Tierra


Pachamama eres nuestra Madre,
la primera madre en este mundo
que el Todopoderoso creó.

Eres madre mujer generosa
que nos brindas todos los alimentos.

De ti nacen las vertientes de agua que forman ríos,
cuyos caudales van creciendo y
van regando las llanuras.

De ti se forman las montañas
donde el cóndor alza el vuelo.

También eres tierra firme donde nacen
árboles frondosos,
y mil riquezas guardas en tu corazón.

En las mañanas nos brindas tus sonrisas,
cuando sale el sol
te vistes de bellas flores de mil colores.

Sonríe Madre Tierra
que las aves te cantan.

Somos tus hijas,
que alimentas con tu naturaleza.

Somos mujeres como tú por eso te defendemos,
con nuestros pies firmes
para que nadie destruya tus riquezas.

*María Francisca Zhagüi Chuchuca traduction carolita

Maria Francisca Zhagüi Chuchuca est présidente du Front des femmes défenseures de la Pachamama (Equateur). Paysanne qui est en résistance contre le projet aurifère Quimsacocha.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Très beau, voilà un poème que tu aurais pu écrire, en ligne directe avec tes convictions et ta poésie.
C
C'est vrai que ça ressemble à ce que j'écris mais je suis contente de pouvoir mettre en français des textes d'indigènes comme celui-ci.