« Les paysages comestibles sont la clef de voûte de la production alimentaire de demain »

Publié le 26 Avril 2016

Le pétrole va disparaître et il faut prévoir l’agriculture de demain, qui ne pourra plus reposer sur les combustibles fossiles. La permaculture, les forêts-jardins, les paysages comestibles sont les solutions de l’avenir. Elles existent aujourd’hui.

Designers en permaculture, Hugo Carton et Pascal Depienne sont membres de l’association Terre Paille et Compagnie. Ensemble ils lancent l’Arche de Néo, un projet de pépinière conservatoire en permaculture. Pour le réaliser, une campagne de financement participatif est en cours.

Reporterre - Qu’est-ce qu’une ’pépinière conservatoire’ en permaculture ?

Hugo Carton - C’est un lieu où l’on conserve, où l’on multiplie et où l’on redistribue des variétés d’arbres traditionnelles. Il en existe plusieurs centaines, des pommiers mais aussi des espèces moins connues comme le céanothe, mais la plupart ont été oubliées, abandonnées. Or elles sont souvent très rustiques, elles ne nécessitent pas d’intrants, elles produisent des fruits de très bonne qualité nutritive. L’arbre, c’est la pièce centrale de ce qu’on appelle en permaculture des« paysages comestibles ».

la suite :

Rédigé par caroleone

Publié dans #PACHAMAMA, #Alternatives

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article