Il était une fois le paradis

Publié le 6 Avril 2016

Un paradis sur terre
Pour y faire des affaires
Avec ses hautes tours
Pleines de vide
Ses boîtes aux lettres fiction
Pour y prêter son nom.

A côté les simples gens
Ceux qui paient leur écot
Vivant sous des tôles
Dans de simples ghettos.

Un paradis où le fric-roi
Anonyme et aux abois
Vole d’une ville à une autre
Virtuel il est comme une patenôtre
Il n’est pas vraiment propre
Il vaut mieux le laver
Il est si nombreux qu’il faut
Le protéger
Il est plus souvent sale
Du sang sur sa robe verte
Souille sa racine de corruption
Et d’enfer.

Salauds d’riches !

A côté les simples travailleurs
Ceux qui bossent pour une poignée de riz
Perdent leur job, encore plus pauvres
Ils le paient de leurs vies.

Un paradis où chacun trempe son boudoir
Dans un bénitier géant
Rempli de liquide puant
Un paradis où pour se faire encore plus grand
Il y faut des complices
Et muets comme des carpes
Et bêtes comme des toupies
Et fourbes comme des nantis
Et myopes comme des taupes
Ils sont compatissants
Les autres sont les rois
Du paradis croyez-moi
Personne ne peut les toucher
Ils sont nés dans du platine
Et ont tété des mamelles dorées
Ils sont vraiment coulants….

La masse des simples gens
Elle paiera soyez-en sûrs
Car pour elle le fisc est sûr
De chaque centime gagné.

Un paradis où les élus sont les maquignons
Sont les gardiens du temple de cristal
Qu’y dorment dans le précieux métal
Les picaillons extorqués au forceps
Des masses trop affairées
A gagner un quignon de pain
Pour remplir une vie sans lendemain
Trop affairées à être honnêtes
A respecter des lois-croupions
Votées pour protéger
Les paradis.

Salauds d’politiques !

Carole Radureau (05/04/2016)

Il était une fois le paradis

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Quelle force, bravo! Moi, c'est pas qu'ils soient riches, que je leur reproche, c'est ce qu'ils font pour le devenir. Souhaitons que ce scandale planétaire assainisse le milieu de la politique... (tu y crois, toi? )
C
Non, je n'y crois pas du tout et j'attends de voir quelle est l'organisation(l'officine) qui a eu intérêt à ceci que tous les milieux des affaires connaît soit dévoilé à ce moment précis de l'histoire. En attendant le peuple lui, doit rendre des comptes et c'est insupportable de voir ce mépris .