Gustavo Castro peut retourner au Mexique

Publié le 1 Avril 2016

Gustavo Castro peut retourner au Mexique

Comuniqué - San Cristóbal de las Casas, Chiapas, México, le 31 de marzo 2016

Après 24 jours retenu au Honduras, le coordonnateur d'Otros Mundos AC. / les Amis de la Terre Mexique a reçu la fin de l'alerte migratoire.

Aujourd'hui, jeudi 31 mars 2016, la Première Cour d'Intibucá, Honduras, sur les instructions de la juge Victorina Flores Orellana, a jugé sans valeur et effet la mesure d'interdiction de sortir de ce pays à Gustavo Castro Soto à laquelle il était soumis depuis le 7 mars.

Cette résolution a été prise après que, dans la journée d'hier, le 30 mars, le Ministère public du Honduras présentait devant la même juge l'arrêt de l'alerte migratoire, en argumentant qu'ils “ont épuisé toutes les investigations et preuves scientifiques” nécessaires pour éclairer l'assassinat de Berta Cáceres arrivé le 3 mars.

Gustavo Castro, coordonnateur d'Otros Mundos AC / les Amis de la Terre Mexique, a été témoin de l'assassinat de la coordinatrice du Conseil Civique des Organisations Populaires et Indigènes du Honduras (COPINH) et il a été blessé pendant l'attentat. En tant que citoyen mexicain témoin et victime d'un attentat au Honduras, il avait le droit de continuer de collaborer avec la justice hondurienne depuis son propre pays, en vertu du Traité d'assistance juridique mutuelle en matière pénale signé entre le Honduras et le Mexique.

Cependant, ce droit a été violé par la juge Victorina Fores Orellana qui a émis le 7 mars une alerte migratoire de 30 jours contre Gustavo Castro, et par le ministère public hondurien qui a traîné pendant 24 jours pour lever cette mesure. Pendant cette période de rétention, on lui a seulement demandé de se soumettre à deux démarches que, comme nous l'avons exprimé antérieurement, il aurait pu réaliser depuis le Mexique.

Nous sommes contents de cette décision : enfin notre collègue Gustavo peut rentrer. Cependant nous dénonçons le manque de réaction du gouvernement mexicain, en particulier de la secrétaire des relations extérieures, qui, malgré son communiqué daté aujourd'hui, n'a pas réalisé avec célérité les actions nécessaires face au gouvernement hondurien pour qu'il laisse sortir un citoyen mexicain, tandis que l'équipe d'Otros Mundos AC. / les Amis de la Terre Mexique, les parents et la défense de Gustavo Castro, les organisations solidaires et les instances internationales n'ont pas arrêté de dénoncer la violation de ses droits humains que constituait cette alerte migratoire.

Nous exigeons que soit respecté le droit de Gustavo Castro à continuer de collaborer avec la recherche depuis le Mexique conformément au traité de coopération juridique entre les deux pays.

Notre position continue d'être la même : nous exigeons une investigation impartiale des faits jusqu'à ce que soit clarifié l'assassinat de Berta Cáceres et la tentative d'assassinat de Gustavo Castro et que soit prouvée la responsabilité des vrais coupables.
Nous donnerons prochainement plus d'information sur la situation.

Merci pour votre solidarité.

Otros Mundos A.C./Amigos de la Tierra México

Traduction carolita d'un communiqué d'Otros Mundos Chiapas du 31 mars 2016 , lien en espagnol ci-dessous :

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Honduras, #Mexique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article