Terre sans mal, Jean sans terre

Publié le 9 Mars 2016

Terre sans mal
Jean sans terre

Orange sanguine
Fleur de santal

Sans domicile
Sans fixations
Sang pour sang de guérison
Orange sans nom

Terre sans histoire
Histoire sans raison

Jean perdu sans un sou en poche
Orange pressée jusqu’au trognon

Santal quand as-tu senti les dernières volutes
D’un jour qui a fusé comme les mots d’une flûte ?

Dans la gadoue
Sans chaussure sans objectif
Sous un toit sans tuile
Sous un plastique troué

Rien ne tient
Rien ne se rive
Sans rivet sans lacet sans étranglement
Sans concessions

Le sang a parlé :
Il ne parle pas français
Le sang a dit :
Je ne m’appelle pas Jacques
Le sang est cent pour cent trahi
Cent pour cent vendu
Cent pour mille pendus

Je n’ai pas senti le santal dans la nuit
Je n’ai pas vu le trognon de l’orange calcinée
Je n’ai pas vu ta terre, Jean
Jacques a dit qu’il n’y en avait plus
Je n’ai pas encore ordonné à la fleur d’oranger
De fleurir sans parfum
Et de se lacet les seins
D’un cordon de nacre rose
Je n’ai pas encore dit à la rose
De parcourir son chemin
Sans aiguillons et sans passion
Le sans coule au revers de nos vies
Le sang est mille le sang est million
Quand par gouttes il se dit sans chanson
Sans rigole pour irriguer les rizières de nos évidences
Sans rigoler à outrance
Car sans rire le sang ne serait pas sang pour sans émoi
Sans pour sang de son exil, œil pour œil
J’ai décidé que je ne rigolerais plus
Sang toi.

Terre sans mal
Jean sans terre

Orange-moi les artères
Range-Jean sans sa terre
Dans l’horizon déserté.

Carole Radureau (09/03/2016)

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #Chanson du monde

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
J'aime le rythme de ton poème, ça tombe bien que tu aies mis la chanson de Victor Jara à la suite, on se dit que ton poème aussi pourrait être mis en musique.
C
Cela vient certainement du fait que je suis en train de lire Nicolas Guillén en ce moment avec une grande partie de ses poèmes qui étaient des "sons", et qui ont débouché sur ce genre musical d'ailleurs. Comme quoi les lectures influencent les muses.