Le petit Ferrat illustré : Ma fille

Publié le 27 Février 2016

Le petit Ferrat illustré : Ma fille

Ça fait longtemps que j'te surveille
Tu d'viens belle tu t'poses un peu là
Quand l'fils du boucher t'fait du plat

T'as sûrement pas froid aux oreilles

Tu cours même après les garçons
Avec tes p'tits yeux qui pétillent
J'vais t'mettre en chanson ma fille
J'vais t'mettre en chanson

Le petit Ferrat illustré : Ma fille

Tu m'frôles comme un chatte de gouttière
C'est-y pour mordre ou ronronner
Mais quand j'sens ton nez près d'mon nez
D'instinct j'fais un bond en arrière
Alors tu m'récites ta leçon
Quand tu voudras je s'rai bien gentille
J'vais t'fiche en chanson ma fille
J'vais t'fiche en chanson

Le petit Ferrat illustré : Ma fille

Et puis tout d'même réflexion faite
En t'voyant tellement prête à tout
A provoquer tous les matous
Au fond d'moi j'me dis c'que j'suis bête
D'ailleurs aujourd'hui la chanson
Ça rapporte plus rien qu'des vétilles
J'vais t'foutre en maison ma fille
J'vais t'foutre en maison
J'vais t'foutre en maison ma fille
J'vais t'foutre en maison

Jean Ferrat

(paroles Jamblan, 1961- super 45 T Decca)

Rédigé par caroleone

Publié dans #Le petit Ferrat illustré

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Bonsoir Caro,<br /> Certes, ce n'est pas la meilleure chanson de Ferrat. Je crois qu'Il faut la remettre dans le contexte de l'époque où le machisme était "la norme". Jean devait passer dans les cabarets et, pour cela, les chansons qu'il présentait devaient plaire au "taulier". Il allait donc chercher ses textes chez les auteurs en vogue dans ce milieu.<br /> Il suffit d'écouter les artistes de l'époque pour se rendre compte que la femme dans les chansons était plus souvent putain que vierge... J'en veux pour preuve ces quelques exemples :<br /> Mouloudji "y'a des femmes aujourd’hui, de vrais appels au viol, qui ont l'air étonné quand une main batifole"<br /> Ferré : "jolie môme", ou "le chien" : "qu'on laisse venir à nous les chiennes puisqu'elle sont faites pour ça". (A noter que par la suite il a modifié ce passage en "celles qui sont faites pour ça".<br /> Laforgue : "Julie la rousse" <br /> Brel : "Les filles et les chiens"<br /> ... et j'en passe.<br /> Certaines de ces chansons ne sortiraient pas, aujourd'hui, sans provoquer la réaction des féministes ou plus simplement des femmes.<br /> Enfin, je crois que Ferrat a remis les pendules à l'heure sur le sujet avec "la femme est l'avenir de l'homme" ......<br /> Bises.
C
Bonsoir Serge,<br /> <br /> Oui en effet, il ne faut pas la comparer à maintenant, comme quoi malgré tout elle peut être un témoignage des quelques avancées qu'ont obtenues les femmes. Les chansons et extraits que tu cites m'ont toujours un peu gênée aux entournures en effet et pourtant je ne suis pas féministe mais on oublie souvent le contexte quand on lit des textes. Parce qu'on pense que les textes ont une sorte de sagesse intemporelle il me semble alors qu'ils sont très souvent influencés par l'époque à laquelle ils sont écrits. Ce qui est bien c'est de voir évoluer le contenu le temps de la carrière de l'artiste si celui en a une assez conséquente comme c'est le cas de Ferrat et en effet avec cette chanson-culte qui peut être citée lors de la journée de la femme, La femme est l'avenir de l'homme, il a tiré un trait sur les quelques textes un peu plus "coquins". Je ne suis pas naïve pour ma part et je ne pense pas que la pensée masculine en dehors de certains camarades progressistes ait beaucoup évolué en ce sens. Il y a peut-être plus de retenue mais en aparté, ça doit être "bonbon".<br /> Bonne soirée et merci de ta visité.<br /> Bises
M
Je ne connais pas cet auteur, peut-être une rencontre dans un cabaret de l'époque ...<br /> En tous cas, je trouve ce texte sans grand intérêt, comme quelques (rares) chansons de Ferrat, bien qu'il soit toujours difficile de savoir ce qu'elles lui inspiraient ..<br /> Bises
C
Apparemment à cette époque Jamblan était renommé et d'autres chanteurs ont été inspirés par son répertoire. Pour autant, je suis comme toi, je ne trouve pas ce texte d'une grande facture et on est bien loin des paroles d'Aragon, de Gougaud ou de Ferrat. Mais, comme je le disais à Fanfan, je veux que tout le répertoire soit représenté.<br /> J'ai trouvé ce lien sur Jamblan et cela correspond à ce que j'ai dû lire dans un livre sur Ferrat : <br /> <br /> http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Loisirs/24H/n/Contenus/Articles/2014/04/27/Cet-illustre-inconnu-qu-etait-Jamblan-1887228<br /> <br /> Bises
F
Ce n'est pas la meilleure chanson de Jean Ferrat et je ne suis pas certaine d'en avoir bien compris le sens. Il y a de l'humour mais la chute n'est pas claire : maison de correction ? <br /> La vidéo suivante Oural Ouralou me transporte dans la douceur et l'amour de son animal ami.<br /> Bisous
C
En l'illustrant, j'ai pensé à une maison close, je sais ça semble hard mais vue l'époque !! Aussi, j'ai préféré m'en tenir aux illustrations félines comme tu le vois. Ce n'est pas toujours facile à mettre en images et presque toutes les chansons qu'il me reste à éditer sont celles sur lesquelles j'ai parfois buté. Pour autant, je veux que toutes figurent dans cette série. Oural ouralou en effet est une des préférées au niveau de l'audience.