Le merle effondré

Publié le 23 Février 2016

Le merle effondré

Par Internet Archive Book Images — https://www.flickr.com/photos/internetarchivebookimages/20584776031/Source book page: https://archive.org/stream/catalogueofbirds05brit/#page/n478/mode/1up, No restrictions, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=43631503

Un merle
Plus très vaillant
Vieux de siècles écoulés
S’en va
Boitillant
Dans les rues désertées
Il est triste
Son plumage est gris
Son œil larmoyant
Sa tenue négligée
Son verbe bégayant.

Un merle
Toujours là pourtant
S’en va
Dans les ruelles
Désertées par le peuple
Désertées par la foule
De cette foule des grands soirs
Qui avaient encore un nom.

Autrefois
C’était gai
Et puis animé
Autrefois
Les barricades
Pour seul mobilier urbain
Occupées c’est certain
Les armes à la main.

Autrefois
C’était vif
L’air coupait tel un rasoir
Le sang coulait
Généreux
Mais il savait pourquoi.

Autrefois
C’était rude
La chanson était écrite
Sur un pan de robe déchiré
Avec un tesson joyeux.

La rue
Qui était au peuple
A perdu sa vertu
Son code sous le bras
Le merle
Effondré
Cherche à le protéger.

Ils veulent
En arracher chaque page au forceps
Alors que le sang
La lutte
Les sacrifices
En avaient écrit les grandes lignes
Au flambeau de leurs vies.

Ils veulent
Le pilonner
En faire un gros bifteck
Tout juste bon
A nourrir les bourgeois
Ils veulent
Le sacrifier
En faire une carpette
Bafouer encore bafouer
Nos plus évidents droits.

Le merle était moqueur
Autrefois
Il aimait taquiner
La cerise lumineuse
Et son rouge propos
Le merle était joyeux
Chantait haut les cœurs
Il regardait les hommes
Briser leurs fardeaux
Mettre une plume noire
A la proue des fusils
Mettre une rouge cerise
A leurs oreilles grandes ouvertes
Ils faisaient sacrifice de leurs vies
Pour une autre meilleure
Brisant à grands coups de dents
Les chaînes des esclavagistes
Brisant à grands coups de marteaux
Les fondations pourries
D’une société capitaliste
Jusqu’à la moelle
Jusqu’aux os.

Carole Radureau (23/02/2016)

Le merle effondré

Avez vous signé la pétition

LOI TRAVAIL NON MERCI !

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #Les oiseaux

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
A quand la goutte d'eau qui fera déborder le vase ??? On l'attend avec impatience ...
Debout les jeunes et les moins jeunes, l'esclavagisme vous guette !
Si seulement tous ceux qui signent la pétition descendaient dans la rue, plus quelques autres, ce serait un bon début ...
Bises Caro
C
C'est clair que si les masses ne se mobilisent pas sur cette casse précise, c'en est fait de nous et de ceux qui nous suivent....et ensuite on ne sait pas ce qui les fera vraiment réagir. Je me dis souvent que l'emblème de la France, le coq n'est pas mal trouvé : il faut vraiment que les gens aient les deux pieds dedans pour faire quelque chose. Le HIC, c'est que c'est souvent trop tard.
Alors oui, si tous les signataires de cette pétition voulaient se donner la main, nous ferons une ronde .....
Bises et bonne soirée
A
C'est vrai que cet état d'esprit de luttes semble bien endormi dans nos contrées depuis pas mal de temps...
C
C'est la stratégie du choc, ça marche bien il me semble.