Cortaron tres árboles

Publié le 28 Janvier 2016

Cortaron tres árboles

Derain, L'Estaque, 3 arbres

ON A COUPÉ TROIS ARBRES

Ils étaient trois.
(Vint le jour avec ses haches.)
Ils étaient deux .
(Ailes traînantes d’argent.)
Il n’y en avait qu’un.
Il n’y en avait plus.
(Et l’eau reste toute seule.)

CORTARON TRES ARBOLES

(Federico García Lorca - Daniel Viglietti)
Eran tres.
(Vino el día con sus hachas.)
Eran dos.
(Alas rastreras de plata.)
Era uno.
Era ninguno.
(Se quedó desnuda el agua.)

Federico Garcia Lorca

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime, #La poésie en chanson

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
C'est court mais sympa. J'aime bien l'illustration de Derain que tu as mise, un peintre que j'aime beaucoup.
C
Oui, c'est court, c'est souvent le cas avec les poèmes de Federico. Il avait le chic pour écrire en peu de mots des choses hyper concentrées. J'adore Derain également, la couleur est top avec lui.