Şırnak, Cizre et Silopi sous menace de guerre « ethnique »

Publié le 16 Décembre 2015

Suite à la déclaration de la préfecture de Şırnak, sur la mise sous couvre-feu à nouveau des communes de Cizre et Silopi une partie des habitants ont quitté leur maisons.

Les enseignants turcs en fonction à Şırnak, particulièrement à Cizre et Silopi, régulièrement mis sous couvre-feu ont reçu un message par sms de la part du Ministère d’Education Nationale turc. Le message demandait aux enseignants de « quitter la commune » sous un prétexte de formation :

Tous nos enseignants et administrateurs sont intégrés à un séminaire de formation interne à partir du 14 décembre 2015.
Nos enseignants peuvent faire leur formation à leur ville [de résidence et non d’affectation locale]

la suite :

Une extrême vigilance s’impose, sur ce qui serait un acte de guerre « ethnique ».

Appel /MASSACRES AU KURDISTAN
BRISONS LE SILENCE!

Appel à manifester à Paris, mercredi 16 décembre,
Esplanade des Invalides (Sortie Métro Invalides), 16h

Dernière minute /

Deux manifestants ont été tués lundi 14 décembre à Diyarbakir, dans le sud-est de la Turquie, lors d’un rassemblement pour dénoncer le couvre-feu instauré dans un des quartiers de la ville. Au moins deux autres personnes – des civils – ont été blessées et une quarantaine d’autres arrêtées. Les victimes, âgées de 21 et 25 ans, ont été tuées par balle alors qu’elles tentaient d’entrer dans le district de Sur.

Rédigé par caroleone

Publié dans #Kurdistan

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article