Nouveau défi.

Publié le 11 Décembre 2015

Nouveau défi.

Je me lance un nouveau défi qui va même être double par la force des choses.

J'ai décidé de m'offrir en cette fin d'année, une flûte quena.

Je me voyais déjà en train de souffler aussi bien que les merveilleux musiciens d'Inti Illimani ou de Quilapayun.

Héhé, mais attention : je ne pensais pas qu'il soit si facile que cela de jouer d'un instrument de musique des Andes surtout d'une flûte qui n'a pas de bec !!

Donc, j'ai pris une méthode avec deux CD mais évidemment comme mes achats viennent de Bolivie, les méthodes sont en espagnol.

Yo hablo español, normalmente !!

Oui, normalement.

Moyen de vérifier cela.

Tout d'abord, il faut arriver à sortir un son de cet engin.

Mon mari et moi nous y essayons, pas facile.

De plus, à l'usage, je me rappelle une chose : les trous pour les doigts sont gros : évidemment les flûtes ne sont jouées que par les hommes dans les Andes. Voilatipas que je m'incruste !!

Et puis, je mets toujours mes mains à l'envers sur n'importe quel instrument que je joue. C'est-à-dire que lorsqu'il faut mettre la main gauche en haut pour boucher les trous (comme c'est le cas sur cette flûte), je la mets en bas. Ce n'est pas bien embêtant pour moi, tout comme le peu de trous à boucher, je m'adapte, déjà, j'ai trouvé comment j'allais faire.

Maintenant après tous ses obstacles, la langue, les gros trous, l'encoche en U, il faut trouver comment ça fonctionne.

Et bien, c'est simple en fait....du moins pour sortir un son : il suffit de tendre sa lèvre comme pour jouer de la clarinette (ou de la flûte traversière).

Ah! c'est mieux mais dans les graves, bof !!

Bon, voilà, pas de lèvres molles pour jouer de la quena, pas de petite main, ni de doigts trop fins.

Si après mes heures d'exercices chaque jour, j'arrive à jouer Tocata y fuga, je vous fais signe !!

Rédigé par caroleone

Publié dans #Réflexions, #Chanson du monde

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
En attendant une vidéo de toi j'ai savouré La nueva cancion chilena. Merci pour ce partage et bon courage car c'est un instrument fort plaisant et pas encombrant donc tu peux l'emmener avec toi en toute circonstance.<br /> Bisous Caro
C
Merci Fanfan, je vais faire mon possible pour maîtriser cet instrument. On m'a déjà donné un challenge à relever pour le mois de mars !!<br /> Bisous et bonne soirée.
A
Je vous imagine tous les deux essayant de souffler dans la flute, tu m'as bien fait rire. C'est un défi très sympa et le son de l'instrument est très beau et très doux. Déjà pas mal d'être arrivé à sortir un son. Une année j'avais acheté une flute de pan. Toute simple en roseau, avec 7 tubes. Je n'ai jamais pu en sortir quoi que ce soit, à mon grand désespoir. <br /> Bon courage, dans 3 mois tu nous enregistres tes premiers airs;)
C
Je ne promets rien...il faut que j'assimile chaque note et que j'affine mon souffle ,du moins le procédé qui fait que l'encoche de la flûte doit épouser parfaitement la forme de la bouche. Trop haut ou trop bas, aucun son ne sort, si tu tiens la flûte également trop haut ou trop bas, ça ne marche pas bien non plus. C'est assez épuisant cette histoire, je regarde mes musiciens favoris comme des héros ou des guerriers de maîtriser tous les instruments folkloriques qu'ils maitrisent mais ce n'est pas nouveau. Je n'ai pas pris de flûte de pan car je sais comme c'est dur d'en jouer, d'ailleurs on l'entend bien quand ils en jouent, ce n'est pas aussi simple d'en sortir des sons qu'avec une flûte à bec qui, quand j'y pense est vraiment un instrument de bourgeois. Là où j'ai pris de l'avance sur mon mari, c'est que je sais déjà très bien tendre ma lèvre, j'ai quand même eu de nombreuses années d'apprentissage de clarinette pour cela. Ca revient bien. Le reste sera de l'impro comme d'hab.