L'extrême droite frappe à nouveau dans Paris

Publié le 20 Novembre 2015

Ce soir, alors qu’ils recollaient par dessus les affiches racistes du Front National dans les rues du 11e arrondissement de Paris, des militant-e-s du Parti Communiste et de la Jeunesse Communiste de Paris se sont faits violemment attaquer par deux membres d’une organisation d’extrême droite. Dérangés à la seule vue d’un keffieh, les agresseurs ont exigé que celui-ci soit retiré et que nos camarades cessent de recoller les affiches du FN. Nos camarades ayant refusé de céder à ces menaces, les fascistes ont attaqué au taser et frappé trois militantes, dont une conseillère municipale du 11e.

Une fois la police sur place, les deux fascistes ont accusé nos camarades d’avoir proféré des injures antisémites, ce qui est absolument faux, et les ont même menacés de porter plainte tout en prenant des photos de leurs visages. Au lendemain d’attaques terroristes sans précédent, ces violences supplémentaires sont inacceptables.

Ces attaques montrent encore une fois le vrai visage de l'extrême droite, qui a recours à la violence pour imposer son idéologie par la terreur dans nos quartiers. Accusés injustement d'antisémitisme, nous souhaitons rappeler que les méthodes et l'idéologie de ces groupes d'extrême droite sont contraires au combat que le mouvement communiste a toujours mené contre l'antisémitisme, et que les individus qui y ont recours doivent être nommés pour ce qu'ils sont : des fascistes.

Nous soutenons nos camarades encore frappés par la violence ce soir dans le 11ème et exigeons que tous les groupuscules d'extrême droite soient dissouts. Quoi qu’il en soit, nous ne laisserons pas les murs de Paris salis par des discours de haine.

Voilà qui mérite d'être édité , car c'est quelque chose que l'on entend rarement et qui doit venir s'inscrire dans nos revendications au même titre que celles déjà évoquées concernant le terrorisme.

"Nous soutenons nos camarades encore frappés par la violence ce soir dans le 11ème et exigeons que tous les groupuscules d'extrême droite soient dissouts."

....et j'ajouterais Ainsi que le FN.

Rédigé par caroleone

Publié dans #Chroniques du fascisme ordinaire, #cocos, #Terrorisme

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Il n'y a pas tant de surveillance que ça dans Paris, alors pour que ces salauds puissent s'adonner à ce type d'exactions...
Décidément les loups sont dans Paris ces temps-ci.
C
Je crois qu'ils sont partout également et autour de nous très certainement. La surveillance est et sera ciblée, si le gouvernement peut faire d'une pierre deux coups empêchant en même temps les rassemblements et les luttes syndicales ou écolos contre le climat, tu penses comme cet état d'urgence va dans son sens. Mais quid des militants dans tout ceci ?
F
Je relaie sur twitter
Bisous
C
merci Fanfan.