25 Novembre : La Via Campesina en lutte contre le féminicide et la violence faite aux femmes

Publié le 25 Novembre 2015

25 Novembre : La Via Campesina en lutte contre le féminicide et la violence faite aux femmes

(Harare, le 25 Novembre 2015) A l’occasion de la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 Novembre 2015, La Via Campesina se mobilise afin de renforcer la lutte contre le silence qui entoure le fait que le système capitaliste et patriarcal menace la vie des femmes. Face à ce système qui chosifie, exploite, pille, fomente les guerres et militarise les territoires, il est urgent de construire de nouvelles relations humaines basées sur la justice de genre et l’égalité des droits.

Dans ce contexte, La Via Campesina confirme que la Campagne Mondiale « Stop à la violence faite aux femmes » lancée en 2008 est un outil pour le débat et la formation interne du mouvement. Mais c’est aussi un outil pour dénoncer publiquement la violence structurelle qui menace les femmes dans le monde entier et qui se manifeste dans toutes les sphères de la vie tant physique et psychologique que politique et économique et qui finit par se reproduire dans le quotidien comme un phénomène naturel.

Une fois de plus, cette année, nous voulons élever notre voix pour rejeter toute forme de violence et d’oppression et nous nous alarmons de l’augmentation des féminicides dans le monde entier. C’est aussi avec beaucoup d’indignation et de rage que nous voyons comment les conditions historiques actuelles dans le système capitaliste et patriarcal génèrent des pratiques sociales qui autorisent des attentats contre la vie des femmes, tant dans les villes que dans les campagnes, sans distinction de classe sociale, d’âge, de conviction politique ou religieuse.

En plus de cette société capitaliste et patriarcale qui normalise la violence et chosifie le corps de femmes, s’ajoutent les failles légales, les lois qui ne sont pas mises en oeuvre et les manques de politiques publiques, ce qui crée une insécurité dans la vie des femmes, met en péril leur vie en privilégiant l’impunité et le silence. On nous tue !

C’est pourquoi à l’occasion de cette journée, nous appelons nos organisations, nos alliées de la Marche Mondiale des femmes et nos amis, à dénoncer de manière collective toutes les formes de violence et d’oppression faites aux femmes afin d’accumuler des forces pour démultiplier les efforts collectifs et les espoirs pour la construction d’une nouvelle société basée sur la justice de genre et la dignité des peuples.

Plus d’information:

Photos et audios: Regarder notre collection de cartes postales « STOP à la violence faite aux femmes »

Publication : “STOP à la violence faite aux femmes”

Autres articles sur ce thème :

Kao bart en Thaïlande, les femmes paysannes en lutte pour leurs droits.

Autriche ; parlons du droits des paysannes.


Via-info-fr@viacampesina.org
http://viacampesina.org/Via-info-fr/

Rédigé par caroleone

Publié dans #Droits des femmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article