Rosa Parks, la femme qui s’est tenue debout en restant assise

Publié le 26 Octobre 2015

Née il y a cent ans, cette jeune couturière a participé au basculement de l’histoire des États-Unis en refusant, en 1955, de céder sa place à un Blanc dans un bus de ­Montgomery (Alabama). À cette époque, l’apartheid à l’américaine réprime mais l’apartheid à l’américaine s’effrite.

«Elle s’est assise pour que nous puissions nous lever. Paradoxalement, son emprisonnement ouvrit les portes de notre longue marche vers la liberté. » Jesse Jackson. Le 1er décembre 1955, à ­Montgomery, en Alabama, dans le Sud ­profond, Rosa Parks, couturière de quarante-deux ans, s’est, en effet, assise. Elle a, plus exactement, refusé de se lever pour céder la place à un Blanc. Voici le témoignage qu’elle en a livré : « D’abord, j’avais travaillé dur toute la journée. J’étais vraiment fatiguée après cette journée de travail. Mon travail, c’est de fabriquer les vêtements que portent les Blancs. Ça ne m’est pas venu comme ça à l’esprit, mais c’est ce que je voulais savoir : quand et comment pourrait-on affirmer nos droits en tant qu’êtres humains ? Ce qui s’est passé, c’est que le chauffeur m’a demandé quelque chose et que je n’ai pas eu envie de lui obéir. Il a appelé un policier et j’ai été arrêtée et emprisonnée. »

La suite sur l'huma :

Rédigé par caroleone

Publié dans #Devoir de mémoire, #Des femmes pas comme les autres

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article