Poullaouen, le village des ancêtres

Publié le 23 Octobre 2015

Poullaouen, le village des ancêtres

C'est du moins ainsi que mes enfants l'ont dénommé.

Nous y avons mis le pied, forcément, ce n'était pas bien loin de notre lieu de vacances, une trentaine de kilomètres environ.

Attendre cinquante ans avant de fouler du pied une des patries ancestrales.

C'est ainsi.

Même si je ne me sens pas d'atome crochu avec ce village de Poullaouen, je sens bien des racines profondes dans ce terroir. Huelgoat, monts d'Arrée et bord de mer me parlent dans le coeur ancien.

Dans la famille, on ne porte pas spécialement l'histoire de Poullaouen dans notre coeur car vous connaissez l'histoire de mon trisaïeul Pierre Kerhervé qui avait démonté la cabale du curé et du maire du village qui se déguisaient en fantôme pour faire peur aux habitants ?

J'en parle ICI dans un poème dédié.

Le trisaïeul a dû s'exiler mais on n'a jamais su ce qu'il était advenu de ses terres.

Elles sont tombées dans le domaine commun, très certainement.

Personne n'a jamais rien réclamé ni rien dit car la vie n'a pas été facile pour mon arrière-grand-père et son frère qui se sont vite retrouvés seuls et démunis en Normandie quand leur père est mort.

Mon grand-père n'y accordait pas plus d'importance. Aussi, nous nous sommes toujours fiés à sa façon d'être et respecté son silence sur beaucoup de choses de son enfance.

Ce village est malgré tout intéressant pour au moins deux raisons sur lesquelles je reviendrais en détail dans des articles séparés.: la mine de plomb argentifère qui était l'une des rares en France et sur laquelle il y a de quoi dire et la révolte des Bonnets rouges dont les gens de Poullaouen font partie avec à leur tête Sébastien Le Balp.

Voici quelques petits clichés de notre passage, quelques traces de ce village des ancêtres qui n'étaient pas gaulois, du moins de ce côté -ci de mon pedigree.

Comme d'habitude les images sont cliquables.

de jolies pierres sur les façadesde jolies pierres sur les façades

de jolies pierres sur les façades

toujours des hortensias, ici en déclinaison de couleurs

toujours des hortensias, ici en déclinaison de couleurs

toujours des oiseaux

toujours des oiseaux

toujours des toits avec en haut une petite végétation

toujours des toits avec en haut une petite végétation

Poullaouen, le village des ancêtresPoullaouen, le village des ancêtresPoullaouen, le village des ancêtres
Poullaouen, le village des ancêtresPoullaouen, le village des ancêtres

Eglise Saint Pierre et Saint Paul du XVIIe siècle classé au titre des monuments historiques en 1914.

toujours la mémoire.......

toujours la mémoire.......

Rédigé par caroleone

Publié dans #Balade en France

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Va savoir si les mines argentifères n'étaient pas situées sur les terres de ton trisaïeul ... ce petit village est ravissant, très typique avec ses maisons et ses hortensias et il fait tout de même un peu partie de ton histoire. Je vais vite lire ce poème que tu leur as consacré.
C
C'est possible va savoir....<br /> Mais la mine devait déjà être exploitée avant que mon trisaïeul ne parte à mon avis puisqu'elle a été visitée par Lavoisier en 1778. Oui c'est un village typique mais moins sympa que Huelgoat.