La peau des pierres

Publié le 27 Octobre 2015

La pluie du gypse
A traversé
La couverture du grès qui était élimée.
Porosité du présent
Habit de grand soir
Pour combler la légèreté passée.

Dans le sable de sa décomposition
Des gouttelettes d’argent côtoient
Des grains rudes et sans éducation
Elevés dans le ru de la misère.

Les pépites du granite
Ont la couleur rosée des joues
D’un coquelicot qui n’avait pas encore
Déroulé sa jupette.

Dans la cuvette d’un évier schisteux
Se baignent les écailles de perles noires
Elles voudraient laver leur apparence
Devenir cygnes roses comme le quartz
Qui habille de ses douceurs
Les plumes du volatile
Mais le noir ne se dilue
Que dans les pleurs des sirènes qui savent
Le laver.

L’averse de silice
A noyé les milligrammes de calcaire
Pour en laisser un limon doux et soyeux.
Dans le tamis du temps pressé
Les petites rondeurs se trémoussent
Se collent les unes aux autres
Pour s’aimer.

Dans la petite vie des minéraux
Colle à la peau la tendresse de leur apparence.
Choc contre choc
Peau de pierre contre peau de pierre
Pour un peu la caresse est d’or
Quand la parole n’a pas son mot à dire.

Carole Radureau (20/10/2015)

La peau des pierres

Vermillion-Wave » par Sehara — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #La pierre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Pourquoi les strates sont-elles des caresses ?<br /> Pourquoi la mémoire est-elle minérale ?<br /> <br /> Bisouxxx<br /> <br /> Serge
C
Strates contre strates<br /> Peau contre peau<br /> Cœur à cœur<br /> Fibre à fibre<br /> Couleur et puis couleur<br /> Sentiment puis sentiment<br /> On ne sait plus où passe le souffle<br /> De la quena qui s’infiltre<br /> La robe de la mémoire est un air de flûte<br /> Qui siffle dans la roche<br /> La chanson des poètes<br /> Un berger avait dessiné son cœur<br /> Sur la strate de son histoire<br /> Il vibre encore dans la musique <br /> De la poésie<br /> Mot pour mot<br /> Fibre à fibre<br /> Pierre à pierre<br /> Eau minérale non diluée<br /> Pour écrire le présent<br /> Avec les mots du passé.<br /> <br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=YFLFc-l6TX8<br /> <br /> La cuculi c'est une colombe mélodieuse.<br /> <br /> Bisouxx<br /> <br /> caro
A
Très poétique et tendre, joli texte madame Caro!
C
Merci. Bonne soirée à toi.