Calcetines

Publié le 15 Octobre 2015

Petit frère
Anon de la pérennité
Tu es né chaussé
Des petites rayures des ancêtres
Qui sont fiers
De leur descendance.

Ton minois
Parfait
Suscite émoi
Et admiration devant
L’œuvre de la terre-mère.

Elle avait voulu offrir
Aux déserts, aux plaines arides
Un petit compagnon sauvage
Et de bonne volonté
Aux pierres et
Au sable si doucement soulevé.

Figure de la préhistoire
Tu pourrais un jour ne plus être
Que souvenir
Dans l’encyclopédie
Des espèces éteintes
Par la faute de l’homme.
Mais tu vis, Calcetines
Tu vis
Et tu rayonnes
De ton allure sauvage et brute
Chaussé des rayures de combat
Avec en ligne de démarcation la raie
De mulet
Qui désigne les espèces
Originelles.
Peu s’en enorgueillissent
Ici bas.

Carole Radureau (28/09/2015)

Calcetines = chaussettes en espagnol

image empruntée au zoo de Beauval sur sa page fb

image empruntée au zoo de Beauval sur sa page fb

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #Les animaux de caro

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Joli. Tes mots l'habillent aussi bien que la nature.
C
J'avais vraiment envie de le garder avec un petit texte mais j'étais à court de mots car ça ressemblait quand même beaucoup à Zébulon. Il y a une vidéo sur fb sur laquelle on le voit cabrioler avec sa mère, c'est adorable, mais je n'ai pas su l'exporter.