I.

Publié le 20 Août 2015

Je suis I de la pointe de mon bec
jusqu'à la pointe de mon pied.
I est la structure de ma patte droite
I est la structure de ma patte gauche
sur laquelle je dors en équilibre
I est la portée de mon bec rosé
I est la géographie de mon corps
effilé
Même mes yeux cernés de noir
ont l'apparence du I.
Vous cherchez le point ?
Ma tête ronde et petite.
Vous cherchez un léger volume
qui dérangerait le tout ?
Mon jabot blanc échevelé
bavoir idéal pour le déjeuner.

Carole Radureau (20/08/2015)

I.

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #Les oiseaux, #Les animaux de caro

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Je m'ennuyais de tes poèmes. Celui-ci pourrait être une comptine, c'est ravissant!
C
Merci à toi, je pense que je vais retrouver la muse couchée sur une pierre de granite, c'est même plus que certain !!
Par contre avec les trombes d'eau que l'on a depuis quelques jours, je sens que ça nous prépare à la Bretagne mais on a vraiment eu notre dose de chaleur tout l'été, un peu de frais ne fera pas de mal.
A
Oui, c'est ce que je pensais... La Bretagne va te donner un coup de fouet. Bon courage Caro, quant à la muse, elle reviendra, t'inquiète!
C
C'est peu de chose en fait, cette cigogne profilée m'avait fait de l’œil, elle est super bien cadrée (c'est ma fille qui a pris les photos, elle se débrouille mieux que moi). Je suis un peu en vacance de muse en ce moment, je cumule les problèmes de santé et j'appréhende de partir en Bretagne samedi car je ne me sens pas en état. Alors, tout ceci perturbe pas mal mon inspiration même si je suis toujours occupée pour ne pas gamberger.