Espèces menacées : Le chat de Temminck

Publié le 10 Août 2015

Espèces menacées : Le chat de Temminck

Un magnifique petit félin peu commun et peu connu que j’ai eu la chance de voir au parc des félins.

Nom latin : pardofelis (catopuma) temminckii

Famille : félidés

Trois sous-espèces :

  • Pardofelis(catopuma) temminckii – île de Sumatra
  • Pardofelis(catopuma) dominicanorum
  • Pardofelis (catopuma) tristis – du Sichuan au Tibet (chat de Temminck à ocelles).

Statut UICN : quasi menacé

Les populations sont faibles et morcelées, il est sorti du statut Vulnérable mais semble encore proche de ce critère.

Annexe I de la CITES.

Espèces menacées : Le chat de Temminck

Distibution map of Asian Golden Cat » par BlankMap-World-v2.svg: Harbinderivative work: Abujoy (talk) — BlankMap-World-v2.svg. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.

***

Aire de répartition

Asie du sud-est.

Habitat

Forêts essentiellement : de la forêt tropicale humide à la forêt tropophile.

Espèces menacées : Le chat de Temminck

FelisAurataWolf » par Joseph Wolf — Proceedings of the Zoological Society of London 1867 (web). Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.

***

Description

C’est un félin de taille moyenne, environ 2 à 3 fois la taille d’un chat domestique.

Taille : 75 à 105 cm

Poids : 9 à 16 kg (dimorphisme sexuel, la femelle est plus petite que le mâle)

Queue : 48 à 56 cm

Hauteur au garrot : 56 cm

Il est doté de 28 dents au lieu des 30 habituelles chez les félidés.

On le reconnaît facilement grâce à son marquage facial caractéristique : ses yeux sont bordés de blanc, il a une bande blanche cernée de noir qui traverse chaque joue et une bande claire bordée de noir qui part verticalement du bord de l’œil et traverse le front.

Les oreilles sont petites et rondes avec un revers marqué de points gris.

La robe est unie de couleur pouvant varier extrêmement du roux ou brun doré. Il existe une forme mélanique.

Espèces menacées : Le chat de Temminck

Asian Golden cat » par Karen Stout — originally posted to Flickr as Asian Golden cat. Sous licence CC BY-SA 2.0 via Wikimedia Commons.

Mœurs

Il chasse au sol même s’il sait parfaitement grimper aux arbres C’est un prédateur nocturne qui chasse de petits ongulés comme de jeunes sambars des grands rongeures, des oiseaux, des reptiles il est malgré sa taille capable de s’attaquer à des buffles domestiques ou des veaux, aux cerfs aboyeurs et à des singes

Le territoire du mâle chevauche celui de la femelle et s’agrandit de plus de % durant la saison des pluies

Il parcourt chaque jour, 1.6 km en moyenne, les mâles se déplaçant plus que les femelles.

au parc des félins

au parc des félins

Espèces menacées : Le chat de Temminck

Asian golden cat at Edingburgh Zoo » par Marie HaleFlickr: Asian golden cat. Sous licence CC BY 2.0 via Wikimedia Commons.

***

Reproduction

La maturité sexuelle est atteinte entre 18 et 24 mois chez les femelles et 24 mois chez les mâles.

Après 76 à 80 jours de gestation, la femelle donne naissance en février de 1 à 3 chatons (1 le plus souvent) dans un arbre creux ou un trou dans un rocher.

Le petit pèse 250 grammes, il a le même pelage que ses parents mais le poil est plus long et plus épais.

Les yeux s’ouvrent à 9 jours et il marche vers 2 semaines.

Menaces
  • Destruction et perturbation de l’habitat (déforestation et agriculture itinérante)
  • Diminution des ongulés en Asie du sud-est
  • Braconnage (utilisation en médecine traditionnelle chinoise comme erstaz d’os de tigre et aussi pour sa peau à la couleur appréciée)
  • Chassé et empoisonné parce qu’il s’attaque au petit bétail.

Ce chat est rare en captivité mais il bénéficie d’un programme d’élevage en captivité (EEP) afin de faire accroître les populations captives.

Cette espèce se reproduit difficilement, on enregistre néanmoins des naissances régulières au zoo national de Washington et au zoo de Wassenaar.

En France le seul parc à accueillir des chats de Temminck est le parc des félins de Nesle.

Source : wikipédia

Espèces menacées : Le chat de Temminck

Rédigé par caroleone

Publié dans #Les animaux de caro, #Les félins

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Toujours triste de voir des animaux derrière des barrières, mais bon, si cela permet de maintenir l'espèce... Tes photos sont superbes, il est plutôt impressionnant tout de même, ce gros minet!
C
Il m'a fait une forte impression, je ne me souvenais pas à en avoir déjà vus. C'est vrai que cela peut gêner de voir des animaux derrière des grilles, j'aime pas trop ça mais je ne me verrais pas face à eux dans la jungle avec mon objectif !! C'est primordial pour la préservation des espèces, sans les parcs de ce genre, rien ne serait possible hélas. De plus ce parc est à part à mes yeux, c'est l'un des rares centres de reproduction uniquement félins, on voit qu'ils commencent à réintroduire des espèces menacées à l'état sauvage. Il y a un travail de fond qui est effectué et ils ne se bornent pas à posséder uniquement des félins charismatiques et populaires. Tous ces petits chats sauvages sont très méconnus et c'est grâce à ce parc que j'en connais autant, ils me passionnent autant que des chats de race ou que des tigres ou des léopards (tu vois par exemple, dans ce zoo, tu ne verras pas le chat des Andes ni le colocolo et c'est bien dommage car pour s'approprier des espèces, je pense qu"il faut déjà les avoir vus en face de soit. Moi, j'ai eu plusieurs coups de coeur et plusieurs regards parlants cette journée : avec lui, le chat de Temminck, avec les femelles jaguar et puma(mais ce sont mes animaux fétiches d'Abya Yala) et avec un petit lémurien que tu verras demain dans un article.Si tous les animaux avaient été éveillés, ça aurait été encore plus fusionnel il me semble.