Les premiers habitants de Madagascar : Les Vahoaka Ntaolo

Publié le 29 Juillet 2015

Les premiers habitants de Madagascar : Les Vahoaka Ntaolo

 

ils arrivent...Par Christophe cagé — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3759993

L'origine des 18 ethnies malgaches est commune sur toute l'île.

Elle est austronésienne.

Toutes les études récentes et pluridisciplinaires confirment que le peuple malgache est d'origine austronésienne et précisément de l'archipel indonésien.

Plusieurs preuves à cela:

- la génétique : un vieux motif polynésien (ADN mitochrondrial /haplogroupe B/sous-groupe B4 a1a1a2) commun et unique au monde a été trouvé au sein de différentes ethnies malgaches distantes pourtant géographiquement et endogames dont les Vezo et les Andriana Mérina.

- la linguistique : le lexique malagasy est composé de 90% de vocabulaire austronésien.

- La morphologie : les malgaches ont des caractéristiques xanthodermes communes à toute la population de l'île et décelée en 1940. Ils possèdent de plus le pli épicanthal asiatique de la paupière supérieure .

Les premiers habitants de Madagascar : Les Vahoaka Ntaolo

le waka ou canoë à balancier -Urville-Viti-ship ». Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.

Les austronésiens seraient arrivés sur la côte ouest ou nord-ouest de Madagascar en canoë à balancier (waka) en 2000 avant JC.

La tradition malgache les nomme les Ntaolo (les hommes premiers).

Mais eux se nommaient les Vahoaka (ceux des canoës, peuple de la mer).

Des navigateurs

Les austronésiens qui accostèrent que l'île étaient des maîtres de la navigation ayant acquis des anciens leurs connaissances et la maîtrise. Ils utilisaient plusieurs types d'embarcations, des multicoques, des monocoques simples ou à balanciers et s'orientaient d'après le soleil et les étoiles. Ils savaient utiliser les courants marins ainsi que les vents saisonniers des moussons dans l'océan indien. Avec eux, ils apportèrent les plantes de l'est asiatique utilisées traditionnellement : le riz, le cocotier, l'igname, la banane, le taro, la canne à sucre.

peuple Ma'anyan

COLLECTIE TROPENMUSEUM Twee jonge Maänyan-Dajak vrouwen in Tandjoeng Borneo TMnr 10005525 » par Tropenmuseum, part of the National Museum of World Cultures. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.​

 

Ce peuple originaire proto-malgache est dont à l'origine :
  • de la langue malgache commune sur toute l'île, une langue de la branche malayo-polynésienne, sous-branche proto-sud-est-barito. D'ailleurs les peuples daya (dont les Ma'anyan) à Bornéo parlent des langues apparentées à celles parlées à Madagascar.
Les premiers habitants de Madagascar : Les Vahoaka Ntaolo

pirogue-sarcophage en Indonésie COLLECTIE TROPENMUSEUM Kleurenlitho getiteld Katafalk van het hoofd van Longpoetih TMnr 5795-29 » par Tropenmuseum, part of the National Museum of World Cultures. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

  • du fond culturel malgache commun à tous les austronésiens : coutumes anciennes comme celle d'ensevelir les défunts dans une pirogue au fond de la mer,
Les premiers habitants de Madagascar : Les Vahoaka Ntaolo

le taro ou selon un vieux proverbe malgache "l'aîné du riz" - TaroAKL » par Kahuroa — Travail personnel. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.

  • de l'agriculture (culture du taro-saonjo, des bananes, des noix de coco, de la canne à sucre),

Femmes Tanala pilant du riz » par Inconnu — Bibliothèque nationale de France. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.

 

  • de l'architecture traditionnelle : maison en matière végétale avec une base carrée, sur pilotis
Les premiers habitants de Madagascar : Les Vahoaka Ntaolo

Joueurs de valiha des Philippines et de Madagascar ». Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.

 

  • de la musique avec des instruments comme la conque marine antsiva, le tambour de cérémonie hazolahy, le xylophone atranatrana, la flûte sodina ou valiha
  • de la danse des oiseaux en particulier.

COLLECTIE TROPENMUSEUM Dajak mannen hakken een boom om Borneo. TMnr 60045266 » par Tropenmuseum, part of the National Museum of World Cultures. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

 

A la période paléomalgache, les Ntaolo se divisent selon des choix de subsistance en deux grands groupes :

  • les Vazimba (ceux de la forêt) qui se répartissent dans les forêts de l'intérieur
Les premiers habitants de Madagascar : Les Vahoaka Ntaolo

Arman Manookian - 'Men in an Outrigger Canoe Headed for Shore', oil on canvas, c. 1929 » par Arman Manookian — private collection. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.

  • les Vezo (ceux de la côte) qui restent que la côte ouest.

Les Vazimba étaient des Ntaolo chasseurs/cueilleurs et les Vezo étaient des Ntaolo pêcheurs.

La venue des austronésiens sur l'île de Madagascar est encore mystérieuse. On suppose que c'est le commerce des épices et du bois rare qui les a menés ici afin d'en faire commerce avec l'Asie du sud-est et le Moyen Orient.

De 700 à 1500

C'est l'arrivée de nouveaux immigrants aussi bien sur les côtes malgaches que dans les terres, les Vahiny ou Vazaha (visiteurs) comme les ont appelés les Vazimba et les Vezo.

Ils viennent du Moyen Orient (perses, arabes omanites, juifs), de l'est de l'Afrique (bantus), de l'Orient (indiens gujarahi, malais, javanais).

Ils s'intègrent et s'acculturent aux sociétés Vezo et Vazimba.

A la fin du premier millénaire, c'est le commerce des esclaves.

Il est pratiqué par les malayo-javanais, les perses Shirazi, les arabes Omanu et c'est l'objet d'une nouvelle vaque d'immigration.

Des esclaves africains (zenj) étaient offerts par des javanais à la cour de Chine au cours du IXe siècle. Madagascar à cette époque commence à connaître une africanisation de sa population, elle devient massive à partir du IXe siècle avec le commerce arabo-perse.

Autour de l'an 1000 on constate un brassage avec les pasteurs agriculteurs est africains. L'on retrouve de nombreux superstrats bantus-swahili dans la langue proto austronésienne des Vazimba.

La population malgache est le fruit d'un important brassage entre les premiers occupants austronésiens, Vazimba et Vezo et ceux arrivés plus tardivement que l'on nomme les Hova, des néo austronésiens, mais aussi des perses, des arabes, des africains et des européens.

Le type austronésien mongoloïde est le plus prégnant parmi les peuples des hautes terres (Merina, Betsileo, Beznozani, Sihanaka).

Childs1 » par Zigomar — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

Les premiers habitants de Madagascar : Les Vahoaka Ntaolo
Les premiers habitants de Madagascar : Les Vahoaka Ntaolo

Vezo fisher » par Jean-Louis Vandevivère — originally posted to Flickr as Pays Vézo. Sous licence CC BY-SA 2.0 via Wikimedia Commons.

 

Les royaumes de Madagascar, le royaume de Madagascar

A partir de 1500 et jusqu'en 1817 c'est l'époque des royaumes de Madagascar.

Sur les côtes , les Vezo doivent intégrer de nouveaux immigrants orientaux, moyen orientaux, bantous et européens (surtout portugais) qui vont donner naissance à de grands royaumes :

Antakarana, Boina, Menaba, Vezo de la côte ouest, Mahafaly, Antandroy, Antesaka, Antambahoeka, Antemoro, Antanala, Betsimisaraka.

Isambo - roi des Baras Iantsantsas » par Inconnu — Bibliothèque nationale de France. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.

 

Dans les terres, les luttes se feront entre les néo-vazimbas des hauts plateaux centraux et les Hova pour aboutir à de grands royaumes également : Merina, Betsileo, Bezanozano, Sihanaka, Tsimihety, Bara.

La structure politique de l'ancien monde des Ntaolo sera modifié par la naissance de ces clans, de ces ethnies, de ces royaumes.

Mais les caractéristiques propres de base resteront intactes, la langue commune, les traditions et les coutumes, le sacré, l'économie, les arts anciens.

Radama I, portrait by Ramanankirahina » par Philippe-Auguste Ramanankirahina (1860-1915) — http://www.liveinternet.ru/users/edit_l/post116272574/ Photograph of the original work on display at the Lapan' Andafiavaratra (Antananarivo). Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.

 

Deux royaumes se détacheront des autres par leur importance :

  • au sud, le royaume Betsileo
  • au nord, le royaume Merina.

Unifiés ensuite par Radama 1er qui étend sa domination sur la majeure partie de l'île, le pays deviendra alors en 1847, le royaume de Madagascar.

Les premiers habitants de Madagascar : Les Vahoaka Ntaolo

image

 
Les 18 peuples malgaches

MERINA 26 %

Centre des hautes terres.

BETSILEO 12 %

Région de Fianarantsoa.

BETSIMISARAKA 15 %

Région de Tamatave, plaine côtière.

ZAFIZORO

Côte sud-esy de Farafangana.

ANTAISAKA

Côte est dans la région de Vangaindrano.

ANTANDROY 5%

Partie sud de la grande île, région de Ambovombé.

MAHAFALY

Côte sud et sud ouest dans la région d'Ampanihy et Bétioky.

BARA

Centre sud, région de Ihosy. Pasteurs semi nomades.

ANTANOSY

Fort Dauphin.

ANTAKARANA

Nord, dans la région de Diego Suarez.

ANTAIMORO

Côte est , au nord et au sud de Manakara, Mananjary , à Vohipano

ANTAIFASY

Côte sud est autour de Farafangana.

ANTAMBAHOAKA

Région sud-est autour de la ville de Mahanjany.

TSIMIHETY 7%

Nnord ouest dans la région de SOAFIA de la province de MAHAJANGA.

TANALA

Montagne de la forêt tropicale de l'est, triangle Ranomafana/ Mananjary/Fianarantsoa.

BEZANOZANO

Région de Moramanga.

SIHANAKA

Est, régions du lac Alaotra, nord-est de l'ancien territoire Mérina.

SAKALAVA 6%

De Tulear à Nosy Bé.

Peuples desdendants des Sakalava :

VEZO

De Tulear à Morombé, frange côtière. Ce sont des marins qui utilisent encore la pirogue à balancier.

MAKOA

Le long de la côte ouest de Tulear à Morombé.

MASIKORO

Vallées de la côte sud-ouest.

sources: wikipédia, madagascarica.com pour les peuples

Rédigé par caroleone

Publié dans #Madagascar, #Vahoaka Ntaolo, #Peuples originaires

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
excellente presentation,néanmoins une précision est à faire pour le cas de l'ethnie TSIMIHETY.Elle se situe au nord ouest dans la région de SOAFIA de la province de MAHAJANGA.J'en fais parti
C
Merci pour cette précision, j'ai corrigé l'article. J'aime bien quand on me corrige, ça va dans le bon sens. Belle journée à vous.