Etats-Unis : Les Achomawi

Publié le 18 Juin 2015

"PitRiverMap" by Background layer attributed to DEMIS Mapserver, modified by Shannon1 - Background from http://www2.demis.nl/mapserver/mapper.asp. Licensed under GFDL via Wikimedia Commons - Shannon1

****

Peuple du nord de la Californie faisant partie des onze bandes de la rivière Pit.

Autres noms : achumawi, ajumawi, ahjumawi

Langue : achumawi de la famille des langues palaihnihanes (2 langues avec l’atsugewi, quasiment éteintes).

Population : 1800 personnes

Les bandes et leur territoire :

  • Alturas indian rancheria
  • Big Bend rancheria
  • Likely rancheria
  • Lookout rancheria
  • Montgomery creek rancheria

Partagées avec d’autres communautés :

  • Roaring creek rancheria
  • Sausanville indian rancheria
  • XL ranch

Achoma est le nom donné à la rivière Pit.

Ils font partie de nos jours des 11 tribus de la rivière Pit, située dans le comté de Shasta sur une zone appelée 100 mile. Les subventions du gouvernement ont permis de mettre au point des logements communautaires pour les familles élargies à faibles revenus. La tribu y exploite un centre de soins de jour ainsi qu’un programme environnemental.

**

image ci-dessous "Pit River" by PGHolbrook (talk · contribs) - Own work. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons -

Etats-Unis : Les Achomawi

image "Achomawi basket-maker". Licensed under Public Domain via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Achomawi_basket-Chris 73

****

Le village

Chaque bande avait des villages au sein de son territoire, composés de familles élargies d’environ 20 à 60 personnes par villages.

Il y avait un village central et des villages satellites plus petits.

Les bandes étaient situées dans le cours inférieur de la rivière sur une zone de montagne plus boisée. D’autres se situaient dans le cours supérieur de la rivière sur un terrain plus sec avec des sauges et des genévriers.

L’été, les bandes vivaient dans des maisons en forme de cône recouvertes de tule (scirpus acutus, un carex).

En hiver, la maison était plus grande, semi-enterrée avec des cadres en bois et un revêtement fabriqué d’un mélange d’écorces, d’herbes et de tule.

Vie sociale

Après le mariage, l’homme allait vivre u temps dans la famille de sa femme pour aider à vivre sa belle-famille.

Ensuite, le couple se déplaçait avec sa propre famille. C’était une société patrilinéaire avec une chefferie qui revenait au fils aîné.

Lors de la naissance, les parents étaient mis en isolement et devaient faire des restrictions alimentaires jusqu’à ce que soit tombé le cordon de l’enfant.

Les morts étaient enterrés en position accroupie sur le côté face à l’est, parfois dans des paniers. Ils pouvaient également être incinérés s’ils mouraient à l’extérieur de la communauté et ainsi les cendres étaient ramenées au village pour être y être enterrées.

Il n’existait pas de rituel particulier ni de cérémonies pour les morts.

On note la présence d’une hutte à sudation dans les villages.

Les cérémonies

Elles concernaient surtout les rites de passage (puberté) et une danse de la victoire.

La religion

Le chaman maintenait la bonne santé dans la communauté. Il était médecin des maux physiques et spirituels. Hommes comme femmes pouvaient devenir chamans. Le chaman possédait un fétiche nommé kaku(qaqu).

Artisanat

Fabrication de paniers en saule colorés avec des teintures végétales. C’était une vannerie souple et assez grande avec des dessins marquant une bande horizontale.

Ils construisaient des pirogues en pin et cèdre pour le transport et la chasse.

Les femmes

Elles portaient des robes courtes avec une jupe en peau de daim, un tablier à franges, des mocassins. Les vêtements des deux sexes étaient ornés d’épines de porc-épic et de broderies ainsi que de plumes.

Les femmes pouvaient se détendre en jouant à un jeu de balle.

Les hommes

Ils portaient une robe longe et un manteau, des chemises en daim, des mocassins de tule bourrés d’herbe. Par temps sec, ils portaient des mocassins en peau de daim

image "Ahjumawi Indian woman" by Edward S. Curtis - http://curtis.library.northwestern.edu/curtis/viewPage.cgi?showp=1&size=2&id=nai.13.book.00000197.p&volume=13#nav. Licensed under Public Domain via Wikimedia Commons -

****

Subsistance

La pêche

Le saumon était pêché dans la rivière Pit en grande quantité. Il était séché au soleil, légèrement torréfié et stocké dans de grands paniers d’écorce couverts.

Pour pêcher, ils utilisaient des filets, des paniers, des lances à poissons, des pièges. 10 pièges à poisson différents ont été trouvés. Les épuisettes étaient fabriquées comme des sacs.

Ils pouvaient pêcher également des brochets, des truites, des poissons chats.

La chasse

Sur leur territoire le gibier n’était pas toujours abondant.

Le gibier de choix était le cerf mais ils chassaient également des oiseaux, collectaient des œufs, des insectes, des larves.

Pour chasser ils utilisaient parfois une fosse recouverte et sans aucune trace de passage humain sur les sentiers fréquentés par les chevreuils. la chasse au cerf était précédé d’un rituel. Les colons firent cesser la pratique de la fosse car leur bétail se prenait dedans.

Les canards sauvages étaient trappés avec un nœud coulant.

La viande qui n’était jamais consommée : celle du chien domestique.

......

Dans l’histoire ils furent victimes de razzias venant des Klamath et des Modocs ainsi que d’autres tribus venues du nord. Les personnes capturées étaient vendues comme esclaves sur un marché à The Dalles dans l’Oregon.

Ils maintenaient par ailleurs de bonnes relations avec les Atsugewi et les Wintun.

Ils faisaient du troc de fourrure, de vannerie, de stéatite, de couvertures en peau de lapin, de nourriture et de glands avec les autres tribus contre des perles de palourdes, d’obsidienne et d’autres marchandises.

Les colons arrivent en grand nombre lors de la ruée vers l’or dans les années 1840, volant les terres et perturbant les modes de vie des indiens.

En 1921 il y une importante épidémie de variole qui fait de nombreuses victimes.

Pour info, les 10 autres bandes de la rivière Pit

  • Aporidge
  • Astarawi (Astariwawi)
  • Atsugewi
  • Atwamsini
  • Hammawi (Hanhawi)
  • Hewiesdawi
  • Ilmawi
  • Itsatawi
  • Kosealextawi
  • Madesi

source : wikipédia en anglais

Le site des tribus de la Pit River

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #indigènes et indiens, #Achomawi

Repost 0
Commenter cet article