Crime environnemental : sur la piste de l’huile de palme

Publié le 19 Juin 2015

L’huile de palme est massivement importée en Europe. Elle sert à la composition d’aliments comme aux agrocarburants. Avec le soutien de la région Languedoc-Roussillon, une nouvelle raffinerie devrait voir le jour à Port-la-Nouvelle, dans l’Aude. À l’autre bout de la filière, en Afrique de l’Ouest, l’accaparement de terres par des multinationales, avec l’expropriation des populations, bat son plein. Basta ! a remonté la piste du business de l’huile de palme jusqu’au Liberia. Enquête.

Quel est le point commun entre un résident de Port-la-Nouvelle, petite ville méditerranéenne à proximité de Narbonne (Aude), et un villageois du comté de Grand Cape Mount, au Liberia ? Réponse : une matière première très controversée, l’huile de palme, et une multinationale malaisienne, Sime Darby. D’un côté, des habitants de Port-la-Nouvelle voient d’un mauvais œil la création d’« une usine clés en main de fabrication d’huile de palme » par Sime Darby, en partie financée par le conseil régional du Languedoc-Roussillon.

La suite :

Rédigé par caroleone

Publié dans #pilleurs et pollueurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
n'empêche que Ségolène à critiqué le Nutella, elle n'a donc pas tout à fait tort
C
On dirait qu'elle en prend tout juste connaissance ce qui ne m'étonnerait guère mais malgré tout elle s'est excusée de sa boutade au sujet de l'huile de palme. Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes : polluez, on vous excuse.