Alba-Rosa du siècle passé*

Publié le 13 Juin 2015

....Les pyramides.....

Tu veux quelle chambre ?
Puis-je avoir celle du rez-de-chaussée ?
Non, elle est à moi
Avec son trésor :
Tous les crânes sacrés enterrés
Avec des soleils dans les yeux
Des dents d’émeraude
Puis des ballots funéraires
Tels des poupées de paille
Et d'éternité.

Il n’y a pas de cuisine ici ?
Où vais-je faire cuire les chapulines
Pour les vendre sur le marché ?

Moi, je voulais un atelier
Pour y fabriquer des avions de papier
Légers telles des plumes de colibri
Pour qu’ils aillent porter mon message
Au dieu de la pluie.

Moi, je voulais une serre
Pour y faire pousser des plantes carnivores
Afin
Qu’elles dévorent tous les profiteurs
De la terre.

Ce n’est pas très bien conçu
Comme résidence secondaire
C’est assez humide
Il n’y a pas de fenêtres.
Pour faire la poussière
Les plumeaux ne trouvent pas les angles.

Carole Radureau (05/06/2015)




http:///Ce texte est libre de droit et diffusé sous licence creative commons

Alba-Rosa du siècle passé*

« Corundum-Scapolite-236652 » par Rob Lavinsky, iRocks.com – CC-BY-SA-3.0. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons -

Alba-Rosa du siècle passé*

Perle de scapolite (corindon)

Un groupe de tectosilicates formée de 3 pôles purs, la marialite, la méionite et la silvianite.

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #La pierre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
étrange et merveilleux
C
Oui, c'est vrai que ces pierres sont merveilleuses et surprenantes.
A
Ah Caro! Tu es vraiment extraordinaire! Quel univers, j'adore ce poème! C'est beau de tendre poésie, la forme, le ton, les images, tout est excellent. Bravo!
Petit tour dans le dico pour les chapulines, j'ai lu un article très intéressant sue ces drôles d'insectes qui ressemblent à des plantes. Et puis ça fait réfléchir sur le génie des peuples premiers car en boulotant ces bestioles, non seulement ils se nourrissent mais en plus ils sauvent leurs récoltes. Ils ne faisaient rien sans raison, ces sages.
C
Tu me vois réjouie que cela te plaise ainsi. J'ai hésité avec ce poème encore une fois, je me suis dit que tout le monde allait avoir confirmation que je vis vraiment dans un autre monde. Il va y avoir une série de pyramides, certainement moins créatives que celle-ci, parce que, forcément, j'en rencontre pas mal dans l'utérus de la terre-mère. Les hommes n'ont rien inventé. Les chapulines ,ce sont des sauterelles ou criquets, ma belle-mère m'a dit que ça avait le goût des crevettes chez nous. Les étals mexicains en ont de grandes pyramides...tiens tiens, je comprends d'où doit venir l'idée de la muse. Elle me joue des tours.