Les gorges du Verdon

Publié le 8 Mai 2015

Les gorges du Verdon

Le Verdon et ses gorges d'une beauté incomparable dont le canyon est réputé comme le plus beau d'Europe déroule sa couleur menthe au lait sur un parcours creusé dans des roches à l'histoire plus que millénaire.

Le Verdon (verdoun en occitan provençal) prend sa source au pied de la tête de Sestrière entre le col d'Allos et le pic des Trois Evêchés.

Après un parcours de 165.7 kilomètres, il se jette dans la Durance près de Vinon sur Verdon.

Son bassin est de 2294 km2 ou 2218 km2.

Il naît de la confluence de 3 torrents :

- Le Verdon de la Foux (montagne des Trois Evêchés)

- Le torrent de Bouchier (massif du Mont Pelat)

- Le Chadoulin (émissaire du lac d'Allos).

Il traverse trois département et 32 communes des Alpes de Haute Provence (04), des Bouches du Rhône (13) et du Var (83) mais pour autant son parcours se situe presque essentiellement dans le département des Alpes de Haute Provence.

Il a plusieurs affluents dont par exemple la Lance sur sa rive gauche mais aussi le Jabron, l'Artuby et le Colostre.

C'est une rivière alpestre qui est comme le sont les rivières alpestres, abondante.

Son débit a été observé sur une période de 38 ans (de 1969 à 2006) à Vinon sur Verdon au niveau de son confluent avec la Durance. Le module est de 26.8 m3/s.

Le site naturel est protégé depuis le 7 mai 1990.

Les gorges du Verdon
Les gorges du Verdon
Les gorges du Verdon

image apron du Rhône - « Apron1 » par Erimouche — Travail personnel. Sous licence CC BY 3.0 via Wikimedia Commons -

****

Il abrite de nombreuses espèces piscicoles et des invertébrés. Une présence raisonnable de truites, une population d'aprons du Rhône (zingel asper) qui est une espèce protégée et une population de chabots qui sont protégés également.

L'équilibre écologique de la rivière est affecté par les ouvrages hydroélectriques sur son cours mais également sur le cours de la Durance. Ils empêchent la montaison des espèces comme le saumon et l'anguille et fragmentent les habitats des populations des autres espèces.

L'écrevisse à pieds blancs a vu son aire de répartition réduite énormément à cause de l'introduction d'espèces exotiques parfois porteuses saines de maladies.

Les gorges du Verdon

« Asplenium jahandiezii 001 » par Johan N — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons -

******

La flore connaît entre autre deux espèces endémiques la fougère asplenium jahandiezii et une campanulacée, le phyteuma villarsii.

Les gorges du Verdon

Le Verdon a cette couleur particulière en raison du fluor et et la présence de micro-algues qu'il contient. Sur les bords, parfois comme à Quinson, la couleur turquoise vient du fond argileux.

La région des gorges qui va de Castellane au lac de sainte Croix comporte trois parties :

  • Les prégorges ( de Castellane à Pont de Soleils)
  • Les gorges (Pont de Soleils à l’Imbut)
  • Le canyon (de l’Imbut au pont de Galetas)

Un peu de géologie pour comprendre comment cela est possible

  • Trias : affaissement de la Provence, la mer la recouvre et dépose des couches épaisses de différents calcaires.
  • Jurassique : Toute la Provence est recouverte d’une mer chaude, peu profonde qui permet la multiplication de coraux.
  • Crétacé : réhaussement de la Basse Provence, la mer atteint l’emplacement des Alpes actuelles.
  • Tertiaire : édification des Alpes. Fracturation des calcaires jurassiques façonnant les reliefs et les vallées. Le Verdon commence à tracer son cours.
  • Quaternaire : glaciations qui transforment les cours d’eau et les lacs en redoutables fleuves de glace modulant les reliefs.
  • Fin des glaciations : les eaux des rivières continuent leur érosion et le Verdon creuse son lit dans les sédiments calcaires coralliens accumulés lors du secondaire.
clic sur les photosclic sur les photos
clic sur les photosclic sur les photos

clic sur les photos

Les gorges du Verdon
Les gorges

Elles sont étroites et profondes de 250 à 700 mètres. Sur plus de 20 kilomètres, le Verdon s’enfonce dans le grand canyon entre les plans des Préalpes et les grands plans arides du nord du Var, un domaine montagnard.

Autour du lac de sainte Croix qui s’étale au pied du plateau de Valensole, c’est le domaine de l’agriculture et des villages.

La rive sud emmène vers la corniche sublime avec des points de vue remarquables, le cirque de Vaumale, les balcons de la Mescla où les plantes sont ici, le buis, les genêts, les lavandes vraies, les chênes pubescents.

Sur la rive nord, le départ du sentier Martel est à la Palud sur Verdon. C’est le départ également de la route des Crêtes qui, de balcon en balcon offre des points de vue sur des parois abruptes, des méandres encaissés, des fissures dans les rochers. Le village de Rougon perché à environ 1000 mètres d’altitude domine le Point sublime.

Les gorges du VerdonLes gorges du Verdon
Les gorges du VerdonLes gorges du Verdon
couloir Samson
couloir Samson
couloir Samson

couloir Samson

point sublime
point sublimepoint sublime

point sublime

Les gorges du Verdon
Le pont sur l’Artuby

Ou pont de Chaulière

C’est un pont en arc construit entre 1938 et 1940, composé d’une arche unique de 107 mètres surplombant les gorges d’une hauteur de 182 mètres. Il s’agit du plus haut pont d’Europe duquel se pratique le saut à l’élastique.

Les gorges du Verdon

image « Stèle néolithique » par Véronique PAGNIER — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - Marianne Casamance

*****

Les hommes

Très tôt se développent des peuplements humains: les "petits gaulois" ou Gallitae à Allos, les Verguni (des gaulois) des Suètres dans la vallée, les Reil qui donnent leur nom à la ville de Riez (c'est l'ethnie la plus importante).

Près de St Martin de Brômes un oppidum celto-ligure s'est développé, l'oppidum de Buffe-Arnaud au confluent du Colostre et du Verdon, il fut occupé du VIe siècles au Ve siècle avant JC.

Les gorges du Verdon

image « BarrageSte-Croix2 ». Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - KaHe

****

Les retenues

Le Verdon est considéré comme le "château d'eau" des départements des Bouches du Rhône et du Var.

Cinq barrages sont construits sur son cours pour alimenter en eau la Basse Provence.

Moyen Verdon

Le barrage de Castillon mis en eau en 1949. Il donne naissance à une retenue de 5 km2 et 150 millions de m3 d'eau (85 sont réservés à l'agriculture).

Le barrage de Chaudanne

Il est de moindre importance mis en eau en 1952 pour servir surtout à réguler les flux d'eau.

Bas Verdon

Le barrage de Gréoux

En 1957 construit pour la production hydroélectrique, l'alimentation en eau du canal de Provence. La retenue d'eau qu'il alimente est le lac d'Esparron mis en eau en 1967.

Le barrage de Sainte Croix est mis en eau en 1975. Sa surface est de 22 km2, son stockage de 760 millions de m3 d'eau (140 sont réservés à l'agriculture.

Un dernier barrage est achevé à Quinson en 1975 pour remplacer un précédent ouvrage de 15 mètres de haut construit en 1868 pour irriguer la plaine d'Aix en Provence. Celui-ci est un bassin de compensation du barrage de Ste Croix.

Le tourisme

Les gorges commencent à attirer les voyageurs assez tardivement vers les XVIIIe et XIXe siècles mais ceux-ci se font encore assez rares.

C'est avec la description qu'ne fait Elisée Reclus en 1879 et la diffusion dans des guides touristiques que l'endroit commence à être mieux connu.

Dans les années 1770; les gorges ont été cartographiées par les Cassini et en 1778 par les ingénieurs du roi.

Le sentier Martel

En 1905, Edouard-Alfred Martel se rend en mission pour le compte du ministère de l’agriculture afin d’effecteur des relevés hydrogéologiques sur l’alimentation et la potabilité de la résurgence de Fontaine l’evêque. Il découvre les gorges et plus tard un sentier sera aménagé au fond de celles-ci en 1928 pat le Touring club de France et on lui donnera le nom de Martel. En 2005, il est rebaptisé Sentier Blanc-Martel afin de rendre hommage à Isidore Blanc, un instituteur de Rougon qui servit de guide au spéléologue.

****

image ci-dessous « 09-Baume-Pigeons » par Rikly de fr.wikipedia.org. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons Pmx

Les gorges du Verdon

Rédigé par caroleone

Publié dans #Balade en France, #La pierre, #L'eau

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
site magnifique et protégé mais parfois très (trop?) fréquenté
C
L'été, oui, c'est certain mais pas l'hiver.