La fleur qui dort *

Publié le 25 Mai 2015

Couchée sur un cœur de pierre
Ses quatre pétales jaunes et dorés
Epousent
La roche douce et grise
D’un minéral aimé.

L’ambre de sa robe
Dessine un brillant
Comme lustré à la cire d’abeille
Le copal de sa substance
Ecrit sur le livre floral
Les énigmes qui firent un jour
Se rencontrer
La fleur encore vierge
Et la pierre de vertu.

Figée dans sa pierre-mère
L’éternité jamais
Ne brisera l’union féconde
De la fleur ambrée
Et de son caillou ferme et doux.

Carole Radureau (30/04/2015)

http:///Ce texte est libre de droit et diffusé sous licence creative commons

La fleur qui dort *

« Andalusite (Chiastolite)14 » par Moha112100 — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons -

La fleur qui dort *

Perle d'andalousite

Pierre de modération comme toutes les pierres qui contiennent de l'aluminium, elle intervient sur le comportement.

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #La pierre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
j'ose y voir un porte bonheur
C
Oui, c'est possible également.
A
Jolie réponse, bien trouvée!
C
Merci.
A
Très beau poème encore. J'aime l'image de la cire d'abeille, c'est incroyable la similitude entre le monde mystérieux du dessous de la terre et celui du dessus!
Merci Caro
C
C'est un miroir, mais il faut le savoir et le découvrir tel qu'il est.
Merci à toi.