L’abbaye de Fontenay

Publié le 20 Mai 2015

 L’abbaye de Fontenay
 L’abbaye de Fontenay

image « Armes de l'abbaye de Fontenay » par Lucien Bégule — http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6108722x/f7.image.r=.langFR. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons -

*****

Lors de nos vacances en Bourgogne, nous avons pu visiter cette merveille située au cœur d’un parc superbe et bucolique très bien entretenu.

Voyage dans un autre temps, une autre dimension.

Située sur la commune de Marmagne (Côte d’or), à la confluence de la combe St Bernard et de la vallée du ruisseau de Fontenay, c’est la plus ancienne abbaye cistercienne qui se caractérise comme c’est le cas dans cet ordre par son dépouillement.

 L’abbaye de Fontenay

Le plan cistercien en effet reprend toujours le même principe : une église adossée au cloître et les salles des moines réparties autour de cet espace central. Les bâtiments de travail sont toujours séparés des bâtiments de prière et de vie.

Elle est classée au titre des monuments historiques depuis 1862 et fait partie depuis 1981 du patrimoine mondial de l’humanité.

 L’abbaye de Fontenay

C’est Bernard de Clairvaux qui la fonde en 1118. Son nom lui est attribué en raison des sources proches portant ce nom. Elle est consacrée par le pape cistercien Eugène III en septembre 1147.

  • XIIe et XIII e siècles : prospérité de l’abbaye grâce aux activités exercées par les moines : métallurgie et sidérurgie entre autre
  • 1259 : le roi de France St Louis exempte l’abbaye de tout droit fiscal.
  • 1269 : l’abbaye devient royale et profitera des largesses des rois Jean II, Charles VII et Louis XII.
  • Pendant les guerres qui ravagent la Bourgogne, elle n’en sera pas moins pillée malgré son protectorat royal.
  • Son influence sera croissante jusqu’au XVI e siècle. Le déclin arrivera au moment de l’instauration de la « commende » qui supprime l’élection des abbés par les moines au profit de l’arbitraire royal.
  • XVIIIe siècle : l’abbaye a bien décliné et les moines ne pouvant plus l’entretenir doivent détruire le réfectoire.
  • 1791 : elle est vendue pour 78.000 francs ainsi que les terres à Claude Hugot qui en fait une papeterie. Ce qu’elle restera pendant un siècle.
  • 1820 : elle devient la propriété d’Elie de Montgolfier.
  • 1906 : elle est rachetée par Edouard Aynard, un banquier lyonnais amateur d’art.
  • 1905 à 1911 : grands travaux de restauration pour lui rendre son aspect médiéval. Démolition des usines, le sol de l’église est dégagé sur 80 cm, l’aile gauche du cloître est remontée pierre par pierre.
  • 1981 : inscription au patrimoine mondial
  • 2006 : toujours propriété de la famille Aynard, on peut en visiter une grande partie.
 L’abbaye de Fontenay

La porterie

Elle marquait la frontière entre l’univers clos et le monde extérieur. Un frère portier devait accueillir les visiteurs sur le seuil de l’abbaye.

 L’abbaye de Fontenay

L’église abbatiale

Elle est construite de 1127 à 1150.

C’est une église-type de l’architecture cistercienne. Elle mesure 66 mètres de long, le transept 19 mètres, la nef 8 mètres de large est flanquée de deux bas- côtés. Les arcades sont en voûte en berceau brisé et reposent sur des colonnes aux chapiteaux à décor lancéolé. Le chœur est carré et plus bas que la nef.

 L’abbaye de Fontenay
 L’abbaye de Fontenay
 L’abbaye de Fontenay

image « Abbaye Fontenay Vierge » par Photo:Myrabella / Wikimedia Commons. Sous licence CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons -

*****

La vierge à l’enfant dite Vierge de Fontenay.

Chef d’œuvre de l’art médiéval, un très bel exemple de la statuaire bourguignonne.

Elle est du XIIIe siècle.

Elle fut vendue à la Révolution pour l’équivalent de 5 euros actuels à une famille d’un village voisin qui la plaça sur la tombe familiale où elle fut exposée aux intempéries durant un siècle avant d’être rachetée par le propriétaire de Fontenay et l’état en 1929.

La vierge porte l’enfant Jésus sur son bras gauche, il entoure le cou de sa mère de son bras droit et tient sur sa poitrine une colombe aux ailes déployées avec sa main gauche.

L’église très épurée ne contient pas d’autre mobilier.

 L’abbaye de Fontenay

Le cloître

L’une des parties les plus remarquables du site, le cœur de l’abbaye.

Il mesure 36 mètres sur 38.

Chaque galerie a 8 travées formant archivolte et doubles arcades reposant sur des piliers avec doubles colonnettes à chapiteaux lancéolés.

 L’abbaye de Fontenay L’abbaye de Fontenay
 L’abbaye de Fontenay L’abbaye de Fontenay
 L’abbaye de Fontenay

Le dortoir

Il se situe à l’étage dans une très grande salle. On peut admirer la magnifique charpente en bois de chêne datée du XVe siècle. On dirait la coque d’un navire renversé. Les moines dormaient tout habillés sur des paillasses.

La salle capitulaire (chapitre)

Communique avec le cloître.

C’est la partie la plus importante de l’abbaye, là où se prennent les décisions le matin après la lecture d’un chapitre de la Règle de St Benoît, qui était commenté également. Ensuite, les moines se répartissaient le travail.

 L’abbaye de Fontenay
 L’abbaye de Fontenay
 L’abbaye de Fontenay

Le chauffoir

Il communique également avec le cloître et la salle des moines. Avec la cuisine et l’infirmerie, c’était les seules pièces chauffées de l’abbaye où la vie était rude l’hiver, les températures pouvant descendre jusqu’à – 20°.

Les deux têtes de cheminée sont du XIIe siècle et sont élaborées.

 L’abbaye de Fontenay
 L’abbaye de Fontenay

La salle des moines

Elle est longue de 30 mètres, c’est une vaste pièce que l’on retrouve dans toutes les abbayes cisterciennes. On y pratiquait diverses taches, travail du cuir ou des tissus, c’était aussi le lieu de travail des copistes.

Le jardin des simples

A l’époque, les moines y cultivaient un potager et des plantes médicinales. Le jardin a été réaménagé en un jardin classique avec des lignes sobres en accord avec l’architecture de l’abbaye.

 L’abbaye de Fontenay
 L’abbaye de Fontenay
 L’abbaye de Fontenay

La forge

Elle est édifiée à l’écart des bâtiments religieux pour bien marquer une séparation entre la prière et le travail.

Elle date de la fin du XIIe siècle, mesure 50 mètres de long.

Des contreforts viennent renforcer le bâtiment.

C’était une des plus vieilles usines métallurgiques d’Europe. Elle comprenait deux fourneaux et plusieurs moulins actionnant des marteaux hydrauliques (un à été reconstitué).

Le marteau hydraulique

Il a été reconstitué en 2008 dans la forge et dans le cadre d’un projet européen impliquant 7 lycées techniques.

La roue à aube actionne le marteau qui permettait l’affinage de loupes de fer issues des bas fourneaux.

 L’abbaye de Fontenay
 L’abbaye de Fontenay
 L’abbaye de Fontenay

Les jardins

Les jardins de Fontenay ont été créés par Peter Holmes et ont obtenu le label de « jardin remarquable » en 2004.

Un platane bicentenaire trône dans le parc, il fut planté en 1780 et mesure 40 mètres de haut.

 L’abbaye de Fontenay
 L’abbaye de Fontenay
 L’abbaye de Fontenay
 L’abbaye de Fontenay

Rédigé par caroleone

Publié dans #Balade en France, #Patrimoine mondial

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
très beau, bon reportage, c'est à notre programme de cet été
attention, certaines photos ont un petit air penché, facile à rattraper avec photofiltre
Mais bravo pour l'ensemble
C
Vous allez vous régaler, c'est une superbe visite à faire. Oui, j'ai vu que déjà (ces photos ont 2 ans et quelques) le zoom commençait à défaillir. Maintenant c'est pire, je n'arrive plus à faire des photos droites, c'est pour cela que je me sers du 300. Je ne sais pas me servir de photofiltre et je ne retouche pas les photos à part le fait de les réduire.
A
Tu as fait des photos absolument superbes. L'écriture n'est pas ton seul talent, mâme Caro!
C
Je partage l'appareil photo avec mon mari, ce qui n'est pas toujours simple Mais dans cet endroit, les photos ne peuvent qu'être réussies, il y a l'espace, l'agencement et la lumière