Carte postale de Bretagne : L’enclos paroissial de Guimiliau

Publié le 21 Mai 2015

Carte postale de Bretagne : L’enclos paroissial de Guimiliau
Carte postale de Bretagne : L’enclos paroissial de Guimiliau

De passage très rapide dans le coin, juste une après-midi, on s’arrête devant cette curiosité de Guimiliau, le temps de s’imprégner un peu de l’histoire de la Bretagne profonde.

L’enclos paroissial

Il s’agit d’une église entourée d’un placître voué ou non à un cimetière que borne un mur d’enceinte.

Les enclos paroissiaux sont très typiques de l’architecture religieuse bretonne datant des XVIe et XVIIe siècles, ils s’expliquent par une prospérité économique de la Bretagne à cette période.

Cette prospérité venait principalement des cultures de lin et de chanvre qui donnèrent lieu à de grands évènements de la vie liturgique et à l’importance des saints locaux ainsi qu’au culte des morts qui compte beaucoup dans la tradition païenne bretonne.

L’art des enclos paroissiaux est qualifié d’art du peuple car il se trouve à l’écart des grandes villes et s’enracine dans la culture locale.

Il y avait de plus une concurrence évidente d’un village à l’autre pour avoir le plus bel enclos possible. Par exemple, le village de Guimiliau rivalisait avec celui de Lampaul-Guimiliau à quelques kilomètres de là.

Les monuments les plus remarquables se trouvent dans le sud du Léon et dans le nord de le Cornouaille (Finistère).

Guimiliau se dit Gwimilio en breton : de gwik = bourg et du nom du saint local Miliau.

St Miliau, prince de Cornouaille fut décapité par son frère au VIe siècle. Il est souvent représenté avec un sceptre, l’épée dont il fut victime et parfois sa tête.

La porte triomphale

Ou arc de triomphe

Porz ar maro (porte de la mort) car elle doannit sur le cimetière située dans l’enclos. Surmontée de deux cavaliers elle était fermée autrefois par une grille et ouverte uniquement lors des mariages et des enterrements.

Carte postale de Bretagne : L’enclos paroissial de Guimiliau
Carte postale de Bretagne : L’enclos paroissial de Guimiliau
Carte postale de Bretagne : L’enclos paroissial de Guimiliau

Le calvaire

Il est en granite bleu surmonté d’une croix de Jésus et de deux larrons. Il est construit entre 1581 et 1586. Les bas-reliefs représentent différents épisodes de la vie du christ : l’adoration des mages, la naissance du christ, le portement de croix, la mise au tombeau, la résurrection. C’est une véritable bande dessinée sculptée.

On y voit 80 personnages figurant en habits du XVIe siècle.

Carte postale de Bretagne : L’enclos paroissial de Guimiliau
Carte postale de Bretagne : L’enclos paroissial de Guimiliau

L’église St Miliau

Dédiée à St Miliau elle est construite en styles flamboyant et renaissance. Elle a deux nefs et cinq chapelles latérales. Le cocher est gothique.

Au-dessous des statues des apôtres, la frise est décorée de rosaces, de tresses et de scènes de l’ancien testament.

Carte postale de Bretagne : L’enclos paroissial de Guimiliau
Carte postale de Bretagne : L’enclos paroissial de Guimiliau
Carte postale de Bretagne : L’enclos paroissial de Guimiliau
Carte postale de Bretagne : L’enclos paroissial de Guimiliau

La chapelle funéraire Ste Anne

De style renaissance elle date de 1648, il s’agit de l’ancien ossuaire qui a été rebaptisé. Une inscription Memento mori.

Rédigé par caroleone

Publié dans #Balade en France

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
belle évocation d'un lieu très typique cher aux coeurs bretons
C
C'est vrai que c'est très traditionnel.
A
Un beau reportage d'une région que je ne connais pas du tout. On a vraiment de la chance de vivre dans un pays aussi varié.
C
En France on a de quoi être contenté, suffit de regarder ce qu'il y a autour de nous . On a la chance d'avoir un pays très diversifié, sur une petite superficie, c'est quand même une richesse.