Le monde du silence

Publié le 3 Avril 2015

Un matin de clairière lumineuse

Archégone en sa petite tenue

Faisait sa toilette dans la nue.

Son cœur de fronde était joyeux

Elle attendait son amoureux

Pour batifoler gaiement

Offrir à la nature de quoi poser

Son séant.

Anthéridie son amant

Etait fin prêt pour sa mission :

Il l’avait acceptée au terme

D’un lourd compromis avec la Terre-Mère

Son amie :

Diffuser dans tout le sous-bois

Ce qui habille une couche heureuse

Et fait de l’ombre à la petite vie

Sa complice.

Il s’y était engagé

Fermement.

Pour se faire Archégone et Anthéridie

Intimité pour assistance

Dans cet inconnu monde du silence

Agissaient comme il se doit.

 

Carole Radureau (20/02/2015)

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #La forêt

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
quelle jolie atmosphère on respire là !
C
Merci. C'est l'atmosphère des sous-bois en émoi.
A
RA-VIS-SANT! Du grand Caro, ça. J'adore ce poème et j'admire la forme élégante et fluide, tout à fait adéquate.
Bravo!
C
Hébé je suis contente que ça te plaise, j'étais inspirée à ce moment-là, maintenant...plouf !!
Et puis ce thème n'était pas si simple malgré tout.
Merci de ta visite et bises de caro